LE MATINAL
Actualités

CORONAVIRUS : « L’INCREDULITE DE NOS POPULATIONS OBLIGE A DES MESURES PLUS DRACONIENNES », SELON AGAPIT NAPOLEON MAFORIKAN

« Tant que nos frontières resteront ouvertes, tant que les lieux publics  continueront à recevoir du monde, tant que nous allons continuer nos vieilles habitudes d’aller et de venir, comme si de rien n’était, nous ne sommes pas à l’abri d’autres cas de contamination et de propagation du virus ». Ainsi s’exprimait le consultant politique de E-Télé, Agapit Napoléon Maforikan ce lundi 16 mars. Intervenant au sujet du 1er cas détecté au Bénin, l’analyste salue les mesures prises par le gouvernement et surtout la présence rassurant du ministre de la Santé ; sans oublier le récent message du président Talon  et d’autres autorités, notamment le maire Charles Toko sur le sujet. « Mais toute cette anticipation, ces multiples précautions et les recommandations régulières  en direction des populations risquent de ne pas suffire car aussi longtemps que les flux et les mouvements humains seront maintenus, il y aura d’autres cas ; et de cas en cas, on risque de ne pas s’en sortir », a déclaré Monsieur Maforikan pour qui « les populations font preuve d’une incrédulité qui est de nature à freiner l’efficacité des mesures prises ». Tout en invitant les uns et les autres à ne pas céder à la panique, ni à un quelconque alarmisme suicidaire. Agapit Napoléon Maforikan souhaite que la réaction des pouvoirs publics s’inspire de ce qui se passe en Europe, car « nous sommes en guerre. Même si la bataille semble loin de nous, l’ampleur des combats ne fait l’ombre d’aucun doute : nul ne semble à l’abri », a conclu le consultant politique de E-Télé.

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

LIRE ASSI :  CORONAVIRUS AU BÉNIN : UN ÉTUDIANT TUÉ AU COURS D'UN AFFRONTEMENT ENTRE POLICIERS ET ÉTUDIANTS

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Coup de force au Mali : Les exigences de la Cedeao à la junte au pouvoir

LA REDACTION

Loi sur les organisations interprofessionnelles: Un nouveau souffle à la diversification agricole

LA REDACTION

Lancement de la Construction de l’Hôpital de référence d’Abomey-Calavi: Les travaux prévus pour durer 36 mois

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils