LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Cornélia Glèlè, blogueuse : «Au Bénin, les filles avortent et dans de mauvaises conditions, avortent en cachette. Et les conséquences sont la mort, la stérilité…Donc créer un cadre où elles pourront le faire en toute sécurité, c’est sauver les filles…»

1

L’acte posé par les députés à l’Assemblée nationale dans la nuit du mercredi au jeudi 21 Octobre 2021 à travers le vote de la loi qui encadre désormais l’interruption de grossesses au Bénin suscite des réactions positives dans le rang des femmes.
Cornélia Glèlè est une journaliste, blogueuse et très active dans le secteur du cinéma africain. Sur sa page Facebook ce matin, elle donne son avis et estime que c’est un pas franchi par le Bénin :

«J’ai tellement de choses à dire. Mais dabord un grand merci aux députés. Dans un pays comme le Benin avec une forte dominance religieuse ou traditionnelle c’est juste une belle étape franchise.

Pour ceux qui sont réticents, c’est votre droit et je ne suis personne pour vous demander de changer votre avis. Mais la vie c’est une évolution, l’église catholique s’est opposé au préservatif mais à compris son importance des années après donc ça viendra.

Si vous n’êtes pas au courant aucune fille ne fait un avortement de gaité de cœur. Chaque femme a une raison, un viol, un homme qui lui sort « je ne suis pas le père, débrouille toi », ses finances qui ne lui permettent pas subvenirs aux besoins d’un enfant etc…. « qu’elle ferme ses cuisses me diriez vous » mais les gars une grossesse c’est un acte à 2 et s’assume à 2, dès qu’un partie rejette la grossesse ça devient compliqué dès le début.

Pourquoi légaliser l’avortement est une belle avancée pour le Bénin ????? Au Benin les filles avortent, beaucoup beaucoup beaucoup, si vous n’êtes pas au courant c’est que vous ne vivez pas au Benin, si vous êtes au courant et êtes dans le déni; je ne peux rien pour vous et si vous êtes au courant et pensez que l’enfer les attend et benh saint machin, priez pour nous pauvres pécheurs vous qui êtes sans faute. Bref les filles avortent et avortent dans de mauvaises conditions, avortent en cachette et les conséquences sont souvent: mort, stérilité etc… Donc créer un cadre ou elles pourront le faire en toute sécurité c’est sauver les filles, les femmes. Et on n’est pas à la télé où les filles sont des serials killers en se disant: on va faire un génocide de bébé.

On est en 2021 et même moi qui suis jeune, quand j’écoute les 12,13ans parler, j’ai l’impression d’avoir 75ans et demi. La génération d’aujourd’hui grandit vite et a besoin d’être suivie. Le bâton qui a marché avec nous (parcequ’on avait pas Facebook et tiktok) ne marche pas avec eux.

Prenons conscience tôt et éduquons-les convenablement en discutant afin d’assurer une bonne ressource humaine à notre pays.
Merci à toutes les associations, Ong qui ont milité pour qu’on atteigne cela🙏🏾🙏🏾

Pour finir merci encore aux députés. J’ai dansé toute la nuit d’hier, j’ai failli intégrer votre fan club en oubliant même que le jour de votre élection on nous a coupé internet. Mais, bon l’enrôlement sera complet quand vous aurez voté mon code pour le cinéma.

Bonne journée à toutes les personnes qui vivent dans ce magnifique pays qui s’appelle le Bénin et qui vient de rendre légal l’avortement.

Bonne journée au reste de la terre

Cornelia GLELE

1 commentaire
  1. LE BÉNI dit

    Hum ! C’est la décision là que tu défends allègrement comme ça ? J’ose croire que si toi tu étais avortée, tu ne pourrais pas poster ce truc là.
    L’avortement qui ne met pas la vie de la mère en danger est un pure meutre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite