LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Construction du marché de Houègbo : Le préfet Codjia exige l’exhumation des corps sur le domaine

0

Les travaux de construction du marché de Houègbo dans la Commune de Toffo, département de l’Atlantique piétinent. Et pour cause, l’exhumation des corps enterrés sur le domaine devant accueillir ledit marché n’est pas encore une réalité. C’est dans ce cadre que le préfet Jean-Claude Codjia a échangé une fois encore avec les membres des familles Houngnibo et Atchodji, jeudi 09 juillet 2020. Au cours de cette ultime concertation, l’autorité préfectorale a invité les familles concernées à s’entendre pour exhumer les ossements des défunts afin de libérer le domaine déclaré d’utilité publique. « Nous invitons les familles Houngnibo et Atchodji à s’entendre pour que le site soit libéré afin d’éviter les problèmes de distension familiale », a expliqué Jean-Claude Codjia

qui a précisé que le gouvernement est prêt à apporter son aide dans l’exécution des cérémonies que cette profanation pourrait demander en termes de rites traditionnels. Dans le cas contraire, l’Etat aura recours aux textes au cas où les familles concernées ne se conformeraient pas aux décisions prises, avertit le préfet. Dans cette logique, le directeur général adjoint de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf), Moussa-fils Djibril Akambi, et le maire de Toffo, Bibiane Adamazè Soglo sont instruits pour mener les démarches nécessaires conduisant à la libération du domaine, ceci dans le respect des textes en vigueur. A noter que les initiatives sont déjà prises pour dédommager les propriétaires terriens touchés par ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite