LE MATINAL
Actualités Politique

Conseil des ministres : Sonacop, une dette de 22 milliards à payer par l’Etat

L’un des points ayant fait l’objet d’études lors du Conseils des ministres du mercredi 9 juin 2021, est la restructuration  de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), enlisée dans une situation de faillite. Pour  une gestion efficace, il a été décidé de céder les stations de la Sonacop à Oryx Bénin, et au groupement Bénin énergie. L’ensemble des autres  biens resteront, soit  dans le giron de l’Etat ou feront l’objet de bail.

La situation de quasi-faillite dans laquelle végète la Sonacop depuis plusieurs années, a fait réagir le gouvernement. Un  Comité de coordination et de suivi de sa  restructuration  a été mis sur pied. Suite à son rapport, et l’analyse des offres reçus,  le Conseil des ministres du mercredi  09 juin 2021 a fait l’option de céder les stations de la société aux deux sociétés ayant fait les propositions les plus intéressantes. Désormais, la société Oryx Bénin et et le groupement Bénin Energie auront la gestion des stations de la société. Oryx Bénin pour  la gestion du  lot A constitué de 63 stations, et Bénin Energie pour le lot B constitué de 65 stations. Par ailleurs, le désengagement de la Sonacop de la gestion opérationnelle étant acté, le Conseil a décidé du transfert de l’ensemble de ses autres biens à l’Etat. Par rapport aux dettes de la société, elles ont été évaluées  au 31 décembre 2019,  à environ 21 milliards de francs Cfa. En vue de son apurement, le Conseil a décidé,  prioritairement, de procéder  au paiement des dettes envers les gérants des stations-service et certains fournisseurs. Il en sera de même pour les banques, la Caisse nationale de sécurité sociale et le Trésor public . Quant aux autres actifs immobiliers de la Sonacop Sa, constitués de constructions diverses et de terrains nus, ils seront vendus aux enchères à l’exception de ceux que l’Etat réserve à d’autres affectations. le Conseil a marqué son accord pour que le Port autonome de Cotonou qui abrite sur ses domaines les dépôts les plus importants de la société, en assure la gestion via une filiale à créer pour les besoins de la cause. Il s’agit des dépôts d’Akpakpa, du Port, de Bohicon, de Parakou et de Natitingou. De même, s’agissant de l’hydrant construit sur le domaine de l’aéroport de Cotonou, il sera transféré dans le patrimoine de la Société des aéroports du Bénin. C’est le cas du siège de la société qui pourrait être cédé à la Caisse des dépôts et consignations du Bénin. C’est aussi le cas pour le résiduel des autres actifs immobiliers non cédés, qui sera transféré à la Société des patrimoines immobiliers de l’Etat (Sopie). Quant à la station Ornano située au carrefour dit des trois banques à Cotonou, elle fera l’objet d’un bail.

LIRE ASSI :  Opération de recensement des acteurs du tissu économique : Le gouvernement va soutenir plusieurs corps de métiers victimes du covid-19

Wilfrid Noubadan

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Prises de décision dans les sociétés d’Etat : La tâche confiée aux Conseils d’administration

LA REDACTION

Covid-19 au Bénin : 2884 cas confirmés et 43 décès

LA REDACTION

Conseil communal de Sèmè- Podji : Charles Omer Avalla démissionne

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils