LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Conseil des ministres : Le social amplifié dans le Bge 2022

0 3

( Près de 2436,653 milliards de FCfa de prévision)

Réuni en Conseil des ministres hier, mercredi 29 septembre 2021, le gouvernement a adopté le projet de loi de finances pour la gestion 2022 et le décret de sa transmission à l’Assemblée nationale pour examen et vote. Ce budget amplifie le social auquel une place de choix est accordée sous le Nouveau départ.

La Constitution, loi fondamentale de la République, dispose que le gouvernement doit transmettre à la représentation nationale le projet de loi de finances au plus tard une semaine avant l’ouverture de la session budgétaire. C’est fort de cela que le Conseil des ministres a adopté en sa séance ordinaire hier mercredi 29 septembre 2021, le projet de loi de finances pour la gestion 2022 et le décret de sa transmission à l’Assemblée nationale pour examen et vote. Le gouvernement, à travers l’adoption de ce projet de décret ce mercredi, se conforme à la Constitution et respecte les délais. Le projet de budget pour l’année prochaine s’équilibre en ressources et en charges, à 2436,653 milliards de Fcfa.  Ce projet de budget postule un taux de croissance de 7% avec un déficit budgétaire qui s’établirait à 4,5% du produit intérieur brut. Les crédits ouverts au titre de cet exercice budgétaire s’établissent à 1923,204 milliards de FCfa et traduisent une hausse du niveau des dépenses tant en matière investissements qu’au plan social. Sur ce plan notamment, les crédits alloués visent particulièrement l’extension du programme national d’alimentation scolaire intégré, les mesures de gratuité en cours dans les secteurs de l’éducation et de la santé, les mesures en faveur de la résilience et de l’autonomisation de la femme, les soutiens aux artisans et aux couches vulnérables dans le cadre de l’atténuation des effets de la pandémie de la Covid-19, le renforcement du plateau technique des hôpitaux, les allocations et aides universitaires, etc. Ce projet de budget est surtout réaliste et tient compte à la fois de la conjoncture mais aussi intègre les principaux repères économique et social adoptés par le Gouvernement et débattus au Parlement le 29 juin 2021.

Une prévision de taux de croissance de 7 %

Ce projet de budget fait une prévision de taux de croissance de 7% et un déficit budgétaire de 4,5% du Pib.  Cette prévision de taux de croissance traduit l’embellie et la constance des efforts pour arriver à un taux de croissance solide et durable. Ce projet de loi de finances s’inscrit dans la volonté du gouvernement de faire de ce quinquennat, un mandat hautement social et qu’il apparait bien à la lecture qu’il emboîte le pas à celui de l’année en cours dont il amplifie certains aspects sociaux. Ce projet de budget prend en compte plusieurs axes tels que l’extension du programme national d’alimentation scolaire intégré, les mesures de gratuité en cours dans les secteurs de l’éducation et de la santé, les mesures en faveur de la résilience et de l’autonomisation de la femme, les soutiens aux artisans et aux couches vulnérables dans le cadre de l’atténuation des effets de la pandémie de la Covid-19, le renforcement du plateau technique des hôpitaux, les allocations et aides universitaires.  Il est à juger qu’à la lumière de tout cela que grâce à ce budget, le premier du deuxième mandat du Président Patrice Talon, les couches vulnérables sont privilégiées et la redistribution méthodique et intelligente de la richesse nationale prend de l’ampleur. Cette méthode et cette rigueur du gouvernement sont à saluer, parce qu’ils permettent  à ce gouvernement de déployer sereinement sa vision à travers des actions et modes de gestion structurés.

Léonce Adjévi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite