LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Conseil des ministres : Le plan de sauvetage de la Sitex mis en œuvre 

0 17

La Société des industries textiles du Bénin (Sitex) renaît de ses cendres. En Conseil des ministres mercredi 27 octobre 2021, il a été décidé de la mise en concession du site abritant l’entreprise.

Bonne nouvelle pour les travailleurs de la Société des industries textiles du Bénin (Sitex) Sa. L’entreprise basée à Lokossa et spécialisée dans la production et la commercialisation de tissu écru 100 % coton, sera remise en exploitation pour relancer l’activité industrielle. A cet effet, le gouvernement a conclu un accord avec la société Dongaco Sa qui a soumis une offre de reprise. Au terme dudit accord, cette entreprise va notamment conserver le nom commercial, la marque Sitex, en continuant à assurer la présence de cette entité pionnière dans la transformation du coton fibre sur le marché national, régional et international ainsi que la filature industrielle et l’impression de marques prisées ; maintenir les emplois existants et en créer de nouveaux puis créer de la valeur ajoutée pour l’économie béninoise en investissant durablement dans l’industrie de transformation. Le repreneur va également racheter l’ensemble des stocks, matières premières, consommables, encours et produits finis correspondant à des demandes en instance. Les investissements nécessaires et la mise en exploitation de l’usine à son plein potentiel durera 18 mois. Hier, mercredi 27 octobre 2021, le Conseil des ministres a autorisé la formalisation de l’accord pour la mise en exploitation de l’outil industriel, moyennant une redevance annuelle, conformément aux textes en vigueur. Cette décision du gouvernement Talon a été prise en raison des difficultés de production qui, depuis 2003, impactent négativement autant les activités que la qualité des produits de la Société. Pour mémoire, ce sont lesdites difficultés qui ont conduit à la cessation des activités de la Sitex avec d’énormes dettes.

Pourquoi la mise en exploitation de l’outil industriel 

Depuis 2015 que l’entreprise a mis la clé sous le paillasson, deux options de sauvetage étaient sur la table. Il s’agit primo du toilettage des états financiers de l’entreprise, de la recapitalisation de la société, du financement de son fonds de roulement et du renouvellement progressif de ses équipements productifs ; une option coûteuse et sans certitude de succès. La deuxième option est relative à la privatisation de l’entreprise, soit à travers une location gérance, soit à travers l’ouverture du capital social, ou par une cession pure et simple. C’est cette deuxième option qui a été choisie par le président Talon et son gouvernement qui ont autorisé la formalisation de l’accord pour la mise en exploitation de l’outil industriel, moyennant une redevance annuelle. En analysant les clauses du contrat, on se rend compte que l’Etat tient à la relance de l’activité de cette unité industrielle. Cette option et les conditions du gouvernement qui permettent d’assurer la pérennité de l’activité de transformation du coton béninois avec l’acquisition, par la nouvelle société, d’équipements modernes sont donc à saluer. Avec cette mesure, c’est la relance du sous-secteur qui vient ainsi d’être actée et partant un coup de pouce est porté à l’économie nationale en plein essor. Le choix d’un repreneur local est à saluer à plus d’un titre. Cela témoigne de ce que la promotion des champions nationaux n’échappe pas à la politique gouvernementale. La Sitex a été créée le 07 mai 1987 grâce à la coopération entre le Bénin et la Chine.

Serge Adanlao

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite