LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Conseil des ministres : Le Cncb dissout, les emplois sauvés

0

Les réformes entreprises au niveau de la plateforme portuaire ont finalement eu raison du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb). Cette structure ne répondant plus aux attentes induites de la compétitivité que le gouvernement veut imprimer au Port autonome de Cotonou, le gouvernement a fini par décider de sa dissolution. Un liquidateur a été subséquemment nommé. Les emplois existants n’ont cependant pas été mis en péril.

Le gouvernement poursuit sa dynamique de faire du Port autonome de Cotonou, un véritable fleuron de l’économie béninoise. C’est ainsi qu’après avoir marqué son accord, le 22 août dernier pour la mise en place d’une plateforme technologique de traitement des demandes de fournitures des différents services portuaires, il a décidé au cours de son conclave d’hier, mercredi 29 septembre 2021, de dissoudre le Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb). Cette décision s’infère du constat que les activités dévolues au Conseil sont désormais prises en compte par la nouvelle plateforme. Celle-ci vise notamment à assurer la transparence dans les opérations d’importation, les coûts et taxes facturés, la fiabilité et la traçabilité des modifications au cours du traitement de l’information. Le système induira également une digitalisation et une dématérialisation totale des processus et procédures d’enlèvement de marchandises. La facilitation du contrôle douanier, et de la lutte contre la fraude et l’insécurité sont d’autres avantages attendus de la plateforme. La perte de ses activités règlementaires rendant inopérant le Cncb, son existence ne se justifie plus. C’est ce qui justifie l’option de sa dissolution actée par le conseil des ministres qui a par ailleurs nommé un liquidateur pour la structure.

Quid de la situation des employés ?

Plus de peur que de mal au niveau des emplois. Comme il en a donné la preuve depuis 2016, le gouvernement reste constamment soucieux du volet social. Le compte rendu renseigne en effet que les emplois les agents employés par le Cncb dans le cadre de la gestion des activités transférées au Port autonome de Cotonou, y seront reversés. Autrement dit, les travailleurs du Cncb sont les activités sont déférées à la nouvelle plateforme y serviront désormais sous l’autorité du Port autonome de Cotonou. Quant aux autres employés, ils intègreront d’autres structures sous tutelle du ministère des travaux publics et des transports en fonctions de leurs critères de qualification et de leur compétence. C’est là un grand soulagement pour les employés. Le mérite revient au gouvernement  du président Patrice Talon qui reste constamment préoccupé par le volet social. En effet depuis avril 2016, et contrairement aux faux procès que lui font les détracteurs, le gouvernement n’a jamais procédé à des liquidations fantaisistes. Les pertes d’emploi n’interviennent que quand elles s’imposent et les licenciés, le cas échéant, rentrent dans leurs droits.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite