LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Conférence sur l’avenir des investissements français en Afrique : Romuald Wadagni porte la voix du Bénin

0

Le ministre d’Etat, chargé de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, a participé mercredi 25 août 2021 à  Paris, à une importante rencontre sur l’avenir des investissements français en Afrique. Sa participation dénote de la qualité et de l’importance des prouesses économiques réalisées par le Bénin ces dernières années.

Médiatiquement marginalisée, concurrencée par la Chine, la Turquie, l’Inde ou la Russie, la France semble perdre du terrain en Afrique. Comment les leaders français des affaires peuvent-ils se repositionner efficacement en Afrique ? C’est la question au centre de la Conférence organisée hier 25 août 2021  au Cercle de l’union interalliée  à Paris, en France. Sous la thématique « Nouvelles exigences, nouveaux horizons : quel avenir pour les investissements français en Afrique ? », la conférence a vu la participation de personnalités importantes comme Andry Rajoelina, président de la République, Madagascar ; Patrick Achi, Premier ministre, République de Côte d’Ivoire ; Franck Riester, Ministre délégué chargé du commerce extérieur et de l’attractivité, République française ;  Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des finances, République du Bénin ; Anne Rigail, Directrice générale, Air France ;  Thierry Déau, Associé fondateur, Méridiam et de  Zouhaïr  Bennani, Président directeur général, Label’Vie. D’autres leaders du monde politique et économique franco-africain y ont également pris part. La participation du Bénin à travers le ministre Wadagni est la preuve que le pays a une bonne signature. Sa voix compte de plus en plus en Afrique et dans le monde.   Depuis l’an 2000, Paris a multiplié son stock d’investissements en Afrique par neuf, à 57 milliards de dollars en 2019. En parallèle, la présence française change de nature : de plus en plus diversifiés, les échanges et investissements des grandes entreprises françaises se dirigent  davantage vers les régions anglophones et des secteurs tels que le bâtiment, la grande distribution, les services numériques. Alors que le continent attire une nouvelle vague d’investissements comme le rappellent les 1,2 milliard  de dollars levés par les startups africaines au 1er trimestre 2021, les  leaders français des affaires  essaient de se  (re)positionner efficacement en Afrique.

Wilfrid Noubadan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite