LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Conférence de presse à Bohicon : Le projet sportif de l’As Tonnerre dévoilé

0 6

Les  membres du comité ad-hoc chargés de conduire la transition jusqu’à la prochaine Assemblée générale (Ag) de l’Association sportive (l’As) Tonnerre  de Bohicon ont animé, le mercredi 29 décembre 2021, à Bohicon, une conférence de presse. Au cours de cette causerie avec les professionnels des médias, le  projet sportif de l’As Tonnerre  a été exposé au public.  Ce fut également l’occasion de sensibiliser les opérateurs économiques sur l’importance de la taxe de développement du sport au Bénin instituée par la loi des finances de 2019. Les réformes fondamentales engagées par le président Talon dans le secteur depuis son avènement en 2016 n’ont pas occupées. A la croisée des chemins, l’As Tonnerre a un projet innovant pour se relancer. «De ce projet dénommé 2Co nous voulons avoir un club Citoyen, compétitif et d’ouverture (2Co). Dans le cadre d’ouverture, nous avons fait appel à un dynamisme qui regroupe tout le monde, les opérateurs économiques et les jeunes du mouvement sportif de Bohicon autour de l’As Tonnerre », a expliqué Sylvestre Adongnibo, membre du comité ad-hoc. «Ceci permettra de remettre l’As Tonnerre sur les rails », a ajouté Jules Jonhson Ouankpo, Coordonnateur dudit comité.  Par rapport à la vulgarisation de la taxe sur le développement du sport, Sylvestre Adongnibo, a fait remarquer qu’elle n’est pas connue du grand public alors qu’elle est en vigueur depuis 2019. En effet de  quoi s’agit-il ? Avant ce sont les grosses entreprises dont le chiffre d’affaires avoisine le milliard qui étaient contraintes à payer le millième de leurs recettes au profit du développement du sport. A partir de 2021, le champ a été élargi. Déjà, ceux qui   font une recette de 50millions de francs Cfa sont concernés par cette taxe pour contribuer à l’émergence du football, du handball, du basketball et de l’athlétisme. Malheureusement, étant sous informées, les entreprises ne s’acquittent pas de ce devoir civique. «Les opérateurs économiques doivent comprendre que c’est un devoir citoyen et non une quête », a souligné Jules Ouankpo.  Sylvestre Adongnibo a invité les investisseurs du Zou à s’investir dans les clubs sportifs. « En investissant sur  l’As Tonnerre, les entreprises auront le retour sur investissement à travers les publicités autour du stade et environs lors des matchs. Elles peuvent vendre facilement leurs marques auprès de la jeunesse. »  a-t-il rassuré.
Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite