LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Cherté de la vie: le gouvernement en tournée d’explication dès demain

0

La tournée qu’entament les ministres du gouvernement le jeudi 12 mai 2022 aura un double-objectif : éclairer la lanterne des populations sur les mesures prises contre la cherté des prix, et endiguer les velléités d’une opposition en mal d’arguments pour convaincre lors des prochaines Législatives.

La cherté de la vie et l’inflation galopante ambiantes obligent les ministres du  gouvernement à descendre sur le terrain. Il ne passe plus de jour en effet, sans que les populations se plaignent de l’augmentation des prix de tel ou tel produit, ou bien du non-respect des instructions données par le gouvernement par rapport au maintien et à la stabilité des prix fixés. Il faut aussi dire qu’au-delà des  mesures prises pour juguler la crise, il y a la crainte et les incertitudes liées à la durée de la guerre russo-ukrainienne. Personne ne peut dire actuellement quand cette guerre  prendra fin, ni éventuellement prévoir les conséquences à long terme sur les prix à l’international, du pétrole, du gaz, du blé ou du riz. Ces produits de grande consommation étant prisés sur tous les continents, et beaucoup de pays sont dépendants du rythme de production en Ukraine ou en Russie.  De toute façon,  à l’issue de ce conflit, rien ne sera plus  comme avant  sur le plan économique et diplomatique. En attendant, pour parer au pire, les pays africains s’efforcent de trouver les bons palliatifs. Mais étant donné que rien de durable ne peut se faire sans une réelle implication des populations concernées, il fallait descendre sur le terrain.  C’est pourquoi les 6 et 7 mai 2022, les ministres sont allés à la rencontre des préfets et maires sur toute l’étendue du territoire national pour préparer ces rencontres d’échanges avec les populations à la base. Les préfets et maires ont reçu les instructions par rapport à la logistique et le contexte de ces échanges. Il s’agira pour le gouvernement de rappeler les origines de la crise qui a généré la cherté des prix des produits de grande consommation. Le point sera également fait sur les mesures prises pour atténuer les effets de la hausse des prix. C’est là en effet, le vrai nœud gordien du problème : comment taire les amalgames, et finir avec l’impression que le gouvernement ne fait rien. Surtout à quelques mois des Législatives, il serait contre-productive de laisser continuer les manœuvres d’intoxications des populations. Il faut donc  mettre fin à la psychose.

Des mesures pour atténuer les effets de la crise

Le gouvernement n’est pas resté inactif, ni les bras croisés face à la crise. Mais, comme toujours en politique, l’opposition insistera sur les failles, et les faiblesses de la réponse du gouvernement. Or, depuis le début de l’année  2022,  entre autres mesures, le gouvernement a renoncé partiellement à la Tva sur le riz importé,  ainsi qu’à toutes taxes sur le riz, la farine de blé et les jus de fruit produits au Bénin. Les produits pétroliers sont subventionnés pour environ 5 milliards de FCfa par mois. Il est également mis en œuvre, depuis décembre 2021, un deuxième plan de soutien aux entreprises formelles et celles relevant du secteur informel, à travers une enveloppe de 20 milliards de FCfa en guise de soutien face aux effets socioéconomiques de la crise sanitaire. En outre, depuis le Conseil des ministres du 23 mars dernier,  il est décidé, pour une période de trois mois, de la poursuite de l’application d’un taux forfaitaire libératoire de Tva sur le riz importé et l’exonération de la Tva sur les huiles végétales importées ou produites localement et sur la farine de blé importée ou produite localement. A cela s’ajoute, la mise en œuvre d’un abattement de 50 % sur le prix des frets maritimes et de 2/3 pour les frets aériens pour le calcul des droits de douanes à liquider. De façon spécifique, il est également décidé la suspension de la mise en œuvre du réajustement des tarifs d’électricité jusqu’à la fin de l’année afin de les maintenir au même niveau qu’en 2021. Et les prix de sortie d’usine du ciment sont également maintenus à leur niveau actuel jusqu’au 30 juin 2022. Ces divers appuis sont évalués à plus de 80 milliards de FCfa pour soutenir le pouvoir d’achat des populations.

Wilfrid Noubadan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum