LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Chambre de commerce et d’industrie du Bénin : La Cci-Bénin entre modernisme et performance

0

( Lucane sur le fonds d’appui catalytique)

Le temple institutionnel de l’industrie et du commerce a été exorcisé des démons qui l’éloignent complètement des actions concluantes et performantes. Avec le gouvernement du président Patrice Talon, la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin a retrouvé ses lettres de noblesse. Déjà, la toute nouvelle équipe dirigeante installée en 2020, prenant compte des diagnostics, exécute un plan quinquennal qui augure d’un véritable essor pour les prochaines années.

Faciliter l’éclosion sur les quatre prochaines années, d’au moins cent (100) entreprises championnes dans plusieurs secteurs d’activités au niveau national et sous-régional. C’est la grande ambition nourrie par le (Facs) Fonds d’appui catalytique et de solidarité) qui est un fonds d’appui créé par la Chambre du commerce et d’industrie du Bénin (Cci Bénin) et la Caisse des dépôts et consignations du Bénin (Cdc Bénin). En effet, ce fonds destiné à financer les projets innovants et structurants des entreprises du Bénin à de meilleurs taux, et à promouvoir le financement et le développement des Pme, Pmi et des Start up,  entre ligne de compte de la mission assignée par le gouvernement de Patrice Talon à la Cci Bénin, nouvelle mandature. Il s’agit de travailler à la réduction du taux de mortalité des entreprises  à 10%. Ainsi, dès l’arrivée de la mandature, les élus consulaires  ont commencé par réfléchir au mécanisme à suivre pour remplir cette mission. Du diagnostic fait, trois points se sont révélés. Le premier, c’est de travailler à la formation et à la gouvernance des entreprises. Le deuxième est de permettre aux entreprises d’avoir des marchés. Le troisième et dernier point, est  d’aider les entreprises à la facilitation des financements. Pour satisfaire ce dernier point, le président de la Cci Bénin, Arnauld Acakpo, a réuni le 08 juin 2021 au siège de la Chambre consulaire à Cotonou, l’ensemble des acteurs financiers. Après avoir discuté âprement avec le Directeur de Cdc Bénin, Brice Létondé Houéton, le président de la Cci Bénin lui a fait part du plan stratégique de la Chambre consulaire intitulé : « Impulser pour plus d’impacts » avec pour objectif la création d’un fonds. Très tôt, le Directeur de la Cdc Bénin a compris l’enjeu et a donné son accord immédiat pour faire les démarches. Déjà pour le démarrage, plus d’un milliard de FCfa est mobilisé. La Cci Bénin a abondé de 100 millions de FCfa, la Cdc Bénin a abondé doublement en déposant 100 millions de FCfa comme don et 900 millions de FCfa à titre de souscription, Coris Bank a donné 50 millions de FCfa et Jnp Sa 25 millions de FCfa.

  Démarrage avec succès du fonds

d’appui catalytique

A suivre le président de la Cci Bénin, Arnauld Acakpo, en mobilisant ces ressources déjà au démarrage, est un succès, signe de persévérer dans l’initiative.  « Nous allons continuer par mobiliser les fonds. Ce qui est beaucoup plus  intéressant pour nous,  ce n’est pas que l’argent, parce que nous avons derrière la participation,  un engagement de toutes ces entreprises qui vont participer au Fonds de mentorat de ces jeunes entreprises qui vont pouvoir être coachées  jusqu’à la maturité », a-t-il déclaré avant de préciser : « Ce qui est fondamental, ce n’est pas l’argent, mais c’est de pouvoir mieux gérer son entreprise qui n’est pas une question de 3 ans ou 5 ans. Une entreprise, c’est pour 99 ans ».  Selon  Brice Létondé Houéton, sans les entreprises, on ne peut pas créer l’emploi. La Caisse des dépôts et consignations, au regard de ses missions et de ses moyens, a la capacité de créer n’importe quel instrument. « Ce n’est qu’une première étape, cet exercice que nous faisons avec la Chambre du commerce. Ce n’est qu’une phase pilote », a-t-il expliqué. Il faut dire que pour l’instant une cohorte entreprise est déjà préparée depuis 12 mois  par le programme. Un programme d’appui technique, d’expertise, de mentorat et de mise en relation. Toute entreprise intéressée devra se rapprocher de la Cci Bénin pour bénéficier des accompagnements techniques et financiers pour se hisser haut. Précisons que pendant les 90  prochains jours, les équipes de la Cci Bénin, appuyés  par la Cdc Bénin, feront  le tour des partenaires identifiés pour leur présenter la structuration, le mode d’intervention et les facteurs de succès du Facs, en vue de les mobiliser pour participer à ce challenge.  

 La pédagogie par l’exemple de Arnauld Akakpo

 Pour justifier la pertinence du fonds d’appui catalytique, Arnauld Akakpo n’a pas manqué de donner son exemple sur Africa 24.  Moi, dit-il,  qui suis devant vous, j’ai entrepris avec 5000 FCfa  pour être à ce niveau. Si je n’avais pas ces 5000, peut-être  je ne serai pas  devant vous aujourd’hui.  Et si aujourd’hui. On remet ces 5000 Francs à un jeune aujourd’hui, il ne peut rien faire parce  qu’il  y a plus de 30 ans que je me suis lancé dans la vie active  et dans l’entrepreneuriat. Ceci étant, nous avons jugé bon d’apporter  un soutien à ces jeunes qui ont des idées pour pouvoir  transcrire  leurs idées  à des rêves pour  que nous ayons depuis 20 ans, 30 ans beaucoup de capitaux industriels. Voilà  l’objectif  qui nous  a amené  à créer ce fonds.

L’accompagnement de la Cci-Bénin  à l’Agro-industrie

« On ne peut  pas faire l’agriculture  sans la terre et je pense qu’avec tous ces dispositifs, le Bénin  va véritablement développer le secteur  agricole . Aujourd’hui,  comme vous  le savez très  bien,  il y a quelques  années , des pays qui n’étaient  pas à un niveau élevé  sont parmi  les deuxième  ou troisième  exportateurs dans le monde entier.  C’est ce que le gouvernement  béninois tient à faire de notre pays, le Bénin.  C’est  pour ces innovations que les réformes ont permis d’avoir à la tête de la Chambre du commerce,  M. Akakpo Arnauld  avec le bureau qui comporte des opérateurs économiques bien avertis et cela sans doute. Je peux vous dire  que tout ce qui se passe aujourd’hui, ce sont les réformes institutionnelles  très bien innovantes  qui permettent  de régler le problème  dans tous les secteurs au Bénin. Aucune société n’est mise à l’écart », a présenté  Arnauld Akakpo.

La Cci-Bénin  à la mission économique de l’Oif au Vietnam

L’Organisation internationale de la Francophonie (Oif)  a organisé du 21 au 30 mars 2022 au Vietnam et au Cambodge sa toute première Mission économique et commerciale à dimension multilatérale. L’étape du Vietnam s’est tenue  du 22 mars au 26 mars 2022.  Cette mission a été  co-organisée avec le ministère des Affaires étrangères et la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam.  C’était l’occasion de faire rencontrer 102 entrepreneurs et acteurs économiques internationaux (76 d’Afrique, 18 d’Europe, 05 d’Océan indien, 02 d’Amérique du Nord et 01 de Caraïbe) venus de 24 Etats et gouvernements membres de l’Oif et plus de 420 entreprises locales pour discuter de leurs projets d’affaires et/ou d’investissement dans trois filières ciblées : agro-industries, énergies durables et biens et services numériques. A cette importante rencontre était une délégation de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin Cci-Bénin composée de  Arnauld Akakpo, président de la Cci-Bénin, de Casimir Migan, premier vice-président de la Cci-Bénin, de Arouna Kamilou, vice-président en charge du Commerce à la Chambre, et de Christophe Tozo, Président de la commission Finance, Budget et Fiscalité de la Chambre. 

Bienvenue Agbassagan

(Suite dans la prochaine parution)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum