LE MATINAL
Actualités Société

Cep 2021 : Ambiance et déroulement de la première journée

Le ministre des Enseignements maternel et primaire, SalimaneKarimou, a donné le top officiel de l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de juin 2021, hier lundi 07 juin 2021 au complexe scolaire Ayou dans la Commune d’Allada, département de l’Atlantique. 242.066 candidats dont 113.540 filles répartis dans 756 centres d’examen planchent cette année sur l’ensemble du territoire national contre 206.313 en 2020.

Allada accueille 222 candidats dont 96 filles répartis dans 7 salles

Ils sont au total 222 candidats dont 96 filles répartis dans 7 salles à composer dans ce centre. Au lancement des épreuves écrites, l’autorité ministérielle  a invité tous les candidats à la sérénité et à la concentration. « N’ayez pas peur. Pas de panique », a-t-elle déclaré. Selon SalimaneKarimou,  l’examen n’est pas différent des évaluations en classe et il ne leur sera demandé que ce que les enseignants leur ont enseigné. Son souhait, c’est que tous les candidats réussissent. Et il en a foi vu le bon déroulement des activités pédagogiques et surtout la bonne préparation assurée avec les apprenants tout au long de cette année scolaire apaisée. En termes de dispositions sanitaires, en dehors des mesures barrières contre le Covid-19, il est déployé dans tous les centres de composition, une équipe permanente de professionnels de la santé pour toute intervention d’urgence. « Le gouvernement reste attentif puisque le virus est encore là même si nous avons appris à vivre avec », a affirmé le ministre SalimaneKarimou. Il est à rappeler que sur toute l’étendue du territoire national, ce sont 242.066 candidats dont 113.540 filles tous répartis dans 756 centres qui sont inscrits à cet examen. Les candidats à besoins spécifiques sont au nombre de 85.

Léonce Adjévi

161 candidats dont 78 filles à l’assaut du Cep à Toffo

Le maire BibianeAdamazè  à la tête d’une forte délégation du conseil communal a procédé,  lundi 7 juin 2021, au lancement officiel des épreuves du Certificat d’études primaires (Cep) sur son territoire. C’est l’école primaire publique de Coussi-Centre, qui a accueilli le lancement officiel.

Ils sont au total 161 candidats dont 78 filles et 83 garçons à plancher pour l’examen du Certificat d’études primaire (Cep), à l’école primaire publique de Coussi-Centre. En voulant donner le top dans ce centre de composition, l’édile de la commune de Toffo, BibianeAdamazè, a exhorté les candidats à être serein. «  Il n’y a pas à avoir peur. Ne soyez pas paniquer. C’est ce que vous avez l’habitude de faire lors des compositions et cette fois-ci, les épreuves sont encore plus faciles. Soyez patients, lisez correctement les épreuves… », a déclaré BibianeAdamazè avant d’ajouter « Il faudrait que vous puissiez faire honneur aux enseignants qui vous ont encadré durant toute l’année scolaire ainsi qu’à vos parents. Cela passe par un taux de réussite de 100%… ». Selon le Chef centre de l’EPP Coussi, Sossou Sylvestre, 4 absences sont enregistrées en cette matinée. Après avoir invité les candidats à maintenir le port de masque pour éviter la contamination au Covid-19, le maire BibianeAdamazè et son cortège se sont ébranlés pour l’EppToffo-Centre et l’EppSey-Ahito. À l’EppToffo, sur 304 inscrits, 4 absences sont constatées et à l’EppSeyAhito, sur 227 inscrits, 11 absences sont enregistrées.  A chacune de ces étapes, le message du Maire BibianeAdamazè et de ses adjoints a été le même.

L. A.

L’EppDjeffa abrite le lancement officiel dans l’Ouémé

LIRE ASSI :  Le président Louis Vlavonou sur la Présidentielle du 11 avril: « La population est sortie massivement »

Les épreuves écrites  de l’examen du Certificat d’études primaires (Cep), ont été lancées hier lundi 7 juin 2021 à l’Ecole primaire publique de Djeffa dans la  Commune de Sèmè-Podji par le préfet du département de l’Ouémé, Marie Akpotrossou. A cette occasion, Marie Akpotrossou a indiqué que sa première sortie officielle est placée sous le signe de l’ambition et de l’excellence. Et cela commencera par les bons résultats de son département aux différents examens (à commencer par le Cep).  Ceci grâce à la conjugaison des efforts acharnés de tous les acteurs impliqués dans le processus. Après avoir réaffirmé la détermination des autorités politico-administratives,  elle a lancé un appel aux autres acteurs notamment aux parents. « Je demande aux parents de redoubler de vigilance dans le suivi des enfants. Qu’ils prennent davantage soins de leurs enfants candidats pour leur permettre de composer dans de très bonnes conditions, surtout au plan de la santé, au plan de l’alimentation, veiller à ce qu’ils dorment à temps et se réveillent à temps, que leur carte d’identité soit bien rangée ainsi que tous les outils de travail », a-t-elle rappelé. Aux candidats, elle leur a prodigué des conseils. Elle leur a surtout demandé de ne pas paniquer et de considérer que ce sont des épreuves comme leurs devoirs habituels de classe qui leur seront présentées. Marie Akpotrossou a également profité de sa première sortie officielle pour réitérer sa gratitude envers le président Patrice Talon pour son attachement à la promotion du leadership féminin. Pour elle, cette confiance accordée, à une échelle de plus en plus grande, aux femmes béninoises, ne peut que booster considérablement le processus de développement du Bénin.  Il est à rappeler que le lancement des épreuves écrites du Cep 2021 par l’autorité préfectorale de l’Ouémé, s’est déroulé en présence du maire du maire de Sèmè-Podji, Jonas Gbènamèto et du Directeur départemental des Enseignement maternel et primaire, Alain Houssou.

L. A.

Une première journée sans incident majeur à Djèffa

Pas d’incident majeur à signaler. Les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) composent depuis hier dans les divers centres sélectionnés sur tout le territoire national. Les centres de DjeffaGlégbonou, de DjeffaGouédomè, et d’Ekpè Centre n’en sont pas restés en marge. Tout comme dans les autres centres, les épreuves du Cep 2021 ont été lancées, et ce sans incidents selon le chef du centre de Djeffaglégbonou, Reine Gogan. « Nous n’avons pas encore noté d’incidents. C’est pour éviter ces incidents que le Ministère a décidé de faire composer les enfants en examen blanc », a-t-elle affirmé. En effet, les candidats étaient à l’heure déjà à 07 heures 30 minutes a rassuré Albert SètondjiHounkpevi, chef du centre de Djeffahouédomè. « Tout s’est bien passé avec le lancement et l’adaministration des épreuves. Les informations affichées depuis le weekend leur a permis de vérifier avant aujourd’hui. Dans les salles, surveillants et candidats sont munis de bavettes », a indiqué Albert SètondjiHounkpèvi, chef du centre de DjeffaGouédomè. Le chef du centre d’Ekpè Justin Kotingan, est allé dans le même sens. La première épreuve, celle de la lecture a été lancée à 08 heures 30 minutes. Indiquons que le lancement officiel du department de l’Ouémé a eu lieu dans le centre de Djeffahouédomè.

Merveille Sagbohan (Stag)

Page 7

LIRE ASSI :  Reprise des cours : Le Sociologue Hervé Gbémahoun invite les parents à la sérénité

Le maire Wanvoegbé lance les épreuves écrites à Adjarra

Les candidats au Certificat d’études primaires (Cep),  composent depuis hier, lundi 7 juin 2021 les épreuves écrites pour le compte de cet examen, qui marque la fin des études primaires. Dans la Commune d’Adjarra, c’est le complexe scolaire de Kpadovié dans l’arrondissement de Honvié qui a servi au lancement officiel de cet examen. Le top a été donné par l’autorité communale Germain Wanvoegbé qui avait à ses côtés, ses  adjoints,  Marius Godonou et André Assogba ainsi que leurs pairs conseillers communaux. Les différentes autorités très satisfaites des conditions de déroulement ont exhorté les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes afin que les résultats soient meilleurs à ceux de l’année dernière. Elles n’ont pas manqué d’appeler les uns et les autres au respect strict des mesures barrières contre la propagation de la pandémie du Coronavirus.

Léonce Adjévi

Le démarrage effectif à Cotonou

Le Certificat d’études primaires (Cep) est effectif depuis hier lundi 7 juin 2021 sur toute l’étendue du territoire national. A Cotonou, dans le département du Littoral, c’est le Complexe scolaire Sikè Sud qui a servi de cadre au lancement officiel de l’examen. Le top des épreuves écrites a été donné par la  nouvelle autorité préfectorale, Alain Orounla. Selon le Directeur départemental des enseignements maternel et primaire, Martin Luther Adémorou, ils sont au total 18339 inscrits  dont 8959 filles. « Au plan national, nous avons 242066 candidats dont 113 540 filles. Dans notre département, nous avons 18339 inscrits  dont 8959 filles. Mais les épreuves, nous commençons par la lecture et nous finirons par les épreuves orales. Ça se passera ainsi. L’écrit finit le mardi  et l’Eps, commence le mercredi pour finir  le jeudi », a-t-il déclaré. Le 1er adjoint au maire de la ville de Cotonou, Romain RandyxAhouandjinou, a de très bonnes impressions. «   Mes impressions sont très bonnes. Très bonnes dans la mesure où j’ai  vu des enfants bien sereins, assis. Ils savent ce pourquoi ils sont là puisque la semaine dernière, on a fait tout le tour  pour les travaux dirigés que la mairie de Cotonou leur a offert. Quand les enfants sont bien préparés, il n’y a pas de raison,  qu’ils paniquent ou des doutes. Ils sont sereins et ils nous ont promis  de mettre le plein pour que le Littoral soit premier  comme  d’habitude », a-t-il affirmé. Prenant la parole à son tour, le préfet du départemental du Littoral, Alain Orounla, a abondé dans le même sens. « Nous avons vu des enfants qui ont été préparés durant toute l’année pour passer l’ultime épreuve de passage  au collège. Nous avons trouvé des enfants jeunes, apparemment sereins et nous espérons  compte tenu des conditions dans lesquelles les épreuves se déroulent, que nous aurons le maximum de bons résultats », a-t-il laissé entendre. Pour finir, les autorités ont invité chaque candidat à la concentration afin de composer sans peur les différentes épreuves qui leur seront soumises.

L. A.

Ina a abrité le lancement officiel dans le Borgou

Les épreuves écrites du Certificat d’études primaire (Cep), ont démarré depuis hier, lundi 7 juin 2021 sur toute l’étendue du territoire national. Dans le département du Borgou, c’est l’arrondissement de Ina dans la Commune de Bembèrèkè qui a abrité le lancement de cet examen par le préfet du département Djibril Mama Cissé. Accompagné du Directeur départemental des enseignements maternel et primaire du Borgou, Jacob Toudonou, d’une délégation venue de la présidence pour la circonstance et plusieurs autres acteurs du système éducatif au niveau de ce sous-secteur de l’enseignement, il est allé dopé le moral aux candidats au Cep. Dans ce département, ils sont au total 23.589 candidats répartis dans 74 centres de composition qui vont à l’assaut de cet examen. Il faut préciser qu’après Ina, l’autorité départementale et sa suite se sont rendues au centre de promotion sociale des aveugles de Parakou et celui des sourds de Tibona pour le même exercice.

LIRE ASSI :  Traitement des malades de Covid-19  : Le Bénin va poursuivre avec la Chloroquine

L. A.

Porto-Novo : le Pam Rachad Toukourou donne le top à l’EppDowaAlihogbogo

Le maire empêché, c’est le premier adjoint au maire de Porto-Novo, Rachad Toukourou, qui a donné le top de l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de juin 2021, à l’Ecole primaire publique de DowaAlihogbogo. Une école située dans le 5ème arrondissement de la ville capitale. A ses côtés, on pouvait noter la présence du Chef de l’arrondissement d’accueil, Yves Ahoussinou, et du Chef de la région pédagogique 33, Porto-Novo-Oganla. Après de sages conseils prodigués aux enfants, le premier adjoint au maire a déclaré que le choix porté sur ce centre d’examen revêt une importance particulière du fait que l’EppDowaAlihogbogo est le plus grand centre de la ville, en termes d’effectif. Aussi, a-t-il remercié le gouvernement du président Patrice Talon qui a permis à ce que depuis quelques années, les Béninois assistent à des années scolaires apaisées. « Cela a été le cas cette année. Nous avons suivi les préparatifs. Nous avons accompagné régulièrement les responsables au niveau de l’enseignement primaire. Nos impressions sont bonnes », a-t-il renchéri avant de lancer un message aux parents d’élèves. « Les parents n’ont qu’à continuer à jouer leur rôle. Ils en sont conscients. Ils vont toujours assister les enfants. Les parents et la communauté scolaire, chacun a joué sa partition et que les résultats seront au bout de cet effort », va-t-il conclure. Quant au chef de la région pédagogique 33, Oganla-Porto-Novo, André AhissouTotin, il a fait savoir que les statistiques de la région donnent  5110 candidats répartis dans les 13 centres de composition pour les candidats ordinaires et 10 candidats composent dans le centre de Louho, lequel est un centre pour les personnes à besoins spécifiques. Abordant la question relative aux dispositions particulières, il a rassuré qu’il n’y a pas de changement majeur. « On reste dans la logique du respect des gestes barrières. Vous avez pu constater que devant chaque salle, il y a des dispositifs de lavage des mains. Dans les salles de composition, nous avons aussi entre 28 et 29 candidats et chaque candidat est seul à sa table », a souligné André AhissouTottin. Il est à préciser qu’ils sont 570 candidats à composer dans le centre de l’EppDowaAlihogbogo. Ils sont repartis dans 19 salles de classe.

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-

Plateau)

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Communales et municipales de 2020  :  Alassane Séidou apprécie le déroulement des élections

LA REDACTION

Jean-Michel Abimbola momentanément écarté du Bureau politique du Br

LA REDACTION

Lutte contre le Covid-19 : Dépistage systématique des députés et désinfection du Parlement

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils