LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Cadre de vie au Bénin : Des actions d’envergure pour 2022

0

Secteur stratégique, le cadre de vie fait l’objet d’une attention particulière de la part du Chef de l’Etat. Pour le quinquennat 2021-2026, la donne n’a pas changé. L’assainissement du cadre de vie et la poursuite de la politique de  »modernisation des villes » seront les principaux socles de l’action gouvernementale dans ce secteur. La loi des finances 2022 a d’ailleurs donné le ton.

L’objectif général au cours de l’année 2022 dans le secteur du cadre de vie et du développement durable, sera d’« Assurer la gestion durable du cadre de vie et l’émergence des pôles régionaux de développement ». Une palette d’actions spécifiques est prévue à cet effet et contenue dans un programme pilote bien structuré. Au nombre desdites actions, il sera question d’améliorer la gouvernance du secteur, d’assurer une meilleure répartition des rôles et responsabilités des divers acteurs du secteur, à travers le Plan de déconcentration et décentralisation 2020-2024 du Ministère du cadre de vie et du développement durable (Mcvdd). L’une des priorités majeures vise à mettre en œuvre la nouvelle stratégie de promotion des comportements éco-citoyens à tous les niveaux (local, communal et central). Par ailleurs, il est prévu la poursuite de la mobilisation des ressources dans le cadre de la mise en œuvre du Pag 2016-2021, conformément aux dispositions du Plan stratégique 2018-2022 du Mcvdd sans oublier la finalisation des études de faisabilité Post Pag relevant du Mcvdd et démarrer la mise en route des projets y afférents. Pour une atteinte optimale des résultats, le dispositif de suivi et d’évaluation des intervenants du secteur sera amélioré, y compris celui de passation des marchés publics. Dans cette même dynamique, le gouvernement envisage d’opérationnaliser la stratégie sectorielle de développement de la statistique.

Quid des volets environnement, eaux, forêts et chasse ?

Il s’agit là de secteurs essentiels qui contribuent à enrichir la biodiversité. Au cours de cette année, le gouvernement veut mettre un point d’honneur sur leur préservation en assurant une meilleure gestion de l’environnement et de la biodiversité. Dans ce cadre, il sera achevé le processus de réhabilitation de l’Agence béninoise de la biodiversité. Au rang des priorités, il s’agira de poursuivre le processus d’amélioration du dispositif de suivi des conventions et accords internationaux relatifs à l’environnement, d’accélérer les procédures de mise en application des dispositions des lois sur la promotion de l’utilisation des emballages biodégradables, la gestion du Littoral et la gestion des changements climatiques, de dynamiser le comité technique d’élaboration et de suivi des projets soumis au Fonds vert pour le climat (Fvc) et au Fonds d’adaptation (Fa) aux changements climatiques dans le cadre de la mobilisation des financements additionnels et innovants, d’achever les travaux de protection de la côte béninoise à l’ouest de Cotonou, de suivre le dispositif de modernisation de la gestion des déchets solides ménagers dans le grand Nokoué, de promouvoir le reboisement, la reforestation et autres méthodes de lutte contre la désertification, de réaliser le verdissement du Grand Nokoué, de renforcer les mesures de surveillance et de contrôle des forêts classées et parcs nationaux et enfin de démarrer la mise en œuvre de la politique forestière nationale et le Code forestier.

Lotissements, marchés publics, logements sociaux : d’autres priorités

Dans son ambition d’améliorer l’attractivité et la compétitivité des établissements humains, le gouvernement tient à la poursuite et la clôture des opérations de lotissement dans les Communes du Bénin. Ces opérations devront être mieux coordonnées que par le passé où elles donnaient lieu à beaucoup de magouilles, germes de litiges fonciers et domaniaux. Renforcer la mobilité et le système de drainage des eaux dans les principales villes du Bénin à travers l’achèvement des travaux de la 2ème phase du projet Asphaltage, et la poursuite des travaux du programme d’assainissement pluvial de Cotonou et des villes secondaires est l’autre action phare que le gouvernement a inscrite dans son programme d’aménagement. En sus de la première phase du projet de construction et de modernisation de 35 marchés urbains et régionaux, l’Exécutif envisage de construire 15 marchés régionaux et secondaires dans les Communes du Grand-Nokoué en complément. Le programme de construction de 20.000 logements sociaux, l’achèvement des travaux de construction des cités ministérielle, administrative et de la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale, la réalisation des travaux de construction de l’hôtel Sofitel et de réhabilitation du Centre international de conférence sont également des actions d’envergure que le gouvernement a inscrites cette année dans son budget en vue de donner un nouveau visage au cadre de vie des Béninois.

Plus de 170 milliards de francs Cfa pour

poursuivre les projets structurants

Conformément à sa vision de « faire du Bénin à l’horizon 2030, un pays vert, au cadre de vie assaini, attrayant et porteur de croissance économique », le gouvernement du président Patrice Talon accorde au volet relatif à l’assainissement du cadre de vie, une importance capitale. 2022 verra se poursuivre, voire consolidées les grandes actions entreprises et qui matérialisent cette ambition. C’est du moins ce qui ressort de l’exposé du ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Tonato, lors de son passage devant la commission budgétaire du Parlement, le mardi 16 novembre dernier.

Département ministériel stratégique aux défis colossaux, c’est sans grande surprise que le Ministère du cadre de vie et du développement durable bénéficie de la plus grande enveloppe financière comparativement aux autres Ministères dans le cadre du budget prévisionnel de l’Etat pour le compte de l’année 2022. 170 252,035 millions de Fcfa dont 8 460,946 millions de Fcfa, soit 4,97% pour les dépenses ordinaires et 161 791,089 millions de Fcfa, soit 95,03% pour les dépenses en capital, telle est la cagnotte réservée à ce Ministère qui décline depuis 2016, les grandes ambitions inscrites dans le Programme d’actions du gouvernement 2016-2021. Comparativement à celui de 2021 qui s’établit à  101 302,535 millions de Fcfa, le budget 2022 connaît une hausse de 68,06%, un record dans la nomenclature budgétaire de ce département ministériel. Pour un accroissement aussi énorme, les défis ne sont pas moins grands. Il se justifient notamment par la poursuite des réformes mises dans le cadre de la réalisation de l’axe 7 du Pag intitulé : « Développement équilibré et durable de l’espace national ». Par ailleurs, une panoplie de projets structurants sont inscrits dans les prévisions budgétaires de l’année de référence. Il s’agit notamment des projets phares du Programme d’actions du gouvernement relevant du secteur ‘’cadre de vie’’. Dans cette rubrique, on peut citer l’ « Asphaltage » dont la deuxième phase est annoncée par le chef de l’Etat, l’assainissement pluvial de Cotonou et des villes secondaires, la construction des équipements marchands, la gestion intégrée des déchets, boues de vidange et eaux usées dans les grandes villes du Bénin, le Programme de protection du Littoral contre l’érosion côtière, la construction des bâtiments administratifs (Cité administrative d’Abomey-Calavi, cité ministérielle de Cotonou, 11 cités administratives départementales, sièges des institutions), le programme des 20.000 logements, le Programme national de conservation de la biodiversité et de gestion durable des forêts, aires protégés et terres.

L’atteinte des Odd en ligne de mire

Dans la déclinaison de son programme d’actions, le gouvernement met un point d’honneur sur le respect de ses engagements internationaux. Toutes les actions entreprises dans le domaine du cadre de vie est en parfaite adéquation avec les orientations de la 2ème génération du Pag 2021-2026 et des Odd n° 11 à 15 notamment. Dans sa présentation face aux députés de la commission budgétaire, le ministre José Tonato a notamment indiqué  que « …. pour ce qui concerne la mise en œuvre des Odd au Bénin, notamment les Odd n°11, 12, 13, 14 et 15, les réalisations du Ministère qui sont estimées à 485 244 538 375 FCfa sur la période 2016 à 2020, ont sensiblement contribué à la préservation de l’environnement et le renforcement des actions de développement urbain et de réduction des effets néfastes des changements climatiques. Ces actions permettent de recréer une dynamique de développement urbain au plan local grâce aux travaux d’investissements de base avec des répercussions positives sur les relations villes-hinterland. En plus, les interventions favorisent l’assainissement durable et la valorisation des ressources naturelles afin d’attirer des investissements privés dans les secteurs traditionnels d’exploitation des ressources naturelles renouvelables et dans les secteurs émergents des biens et services. » Le quinquennat amorcé depuis le 23 mai 2021 étant une continuité de ce qui a été entrepris ces cinq dernières années, le gouvernement entend renforcer la dynamique en cours en matière d’amélioration du cadre de vie des Béninois.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite