LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Atelier de formation des acteurs du football féminin béninois : Pour un meilleur management dans le football féminin

0 6

La Fédération béninoise de football pense déjà à une meilleure organisation de la nouvelle saison du football féminin. Raison pour laquelle les différents acteurs du football féminin ont été formés le week-end écoulé à Bohicon.

Trois communications ont marqué la formation à Bohicon. Il s’agit de la “Gestion d’un club féminin de football et ses spécificités, du “Statut de la joueuse” et “des défis du football féminin : Vision du comité exécutif”. «Le management est un pilier essentiel du succès. C’est pourquoi nous tenons à la bonne gestion de nos clubs féminins. Nous avons brisé le tabou des parents refusant à leurs filles de jouer au football. Et en si peu de temps, nos filles ont montré qu’avec un peu plus de soutien, elles feront des merveilles avec le cuir-rond. Nous avons donc le devoir de bien nous organiser et surtout faire tout possible pour que les différents championnats qui vont commencer dans quelques jours soient de véritables réussites.», a confié Claude Paqui, secrétaire général de la Fédération béninoise de football (Fbf) et représentant de Mathurin de Chacus à cet atelier. Pour ce dernier, c’est pour rendre un peu plus attractif le football féminin béninois que le comité exécutif de la Fédération béninoise de football a initié ce séminaire. Pour Bonaventure Codjia, Directeur des sports d’élite, le football est aujourd’hui pour la jeune fille, un secteur pourvoyeur d’emplois. Ce qui pourrait permettre un meilleur épanouissement social de celle-ci. «Le football constitue un vecteur d’épanouissement des jeunes filles qui s’adonnent à cela. C’est pourquoi, il est important que tous les acteurs soient au même niveau d’informations afin d’avoir des clubs qui respectent les normes. » Et pour lui, c’est la raison fondamentale pour laquelle, «Le gouvernement du président Patrice Talon l’a si bien compris en pensant à la construction d’un centre de sports-études du football féminin à Lokossa.» Il en profite d’ailleurs pour inviter les acteurs de ce secteur sportif à faire montre de plus de sérieux en prenant leurs responsabilités dans la gestion des filles à leur charge. C’était la précieuse occasion pour Bonaventure Codjia d’encourager le leadership du président Mathurin de Chacus.

Karol Sékou (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite