LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Assainissement du cadre de vie et développement durable : Les grands projets de 2022

0

(Plus de 170 milliards pour poursuivre les programmes structurants)

Conformément à sa vision de « faire du Bénin à l’horizon 2030, un pays vert, au cadre de vie assaini, attrayant et porteur de croissance économique », le gouvernement du président Patrice Talon, accorde au volet relatif à l’assainissement du cadre de vie, une importance capitale. 2022 verra se poursuivre, voire consolidées les grandes actions entreprises et qui matérialisent cette ambition. C’est du moins ce qui ressort de l’exposé du ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Tonato, lors de son passage devant la commission budgétaire du parlement, le mardi 16 novembre dernier.

Département ministériel stratégique aux défis colossaux, c’est sans grande surprise que le Ministère du cadre de vie et du développement durable bénéficie de la plus grande enveloppe financière comparativement aux autres Ministères dans le cadre du budget prévisionnel de l’Etat pour le compte de l’année 2022. 170 252,035 millions FCFA dont 8 460,946 millions FCFA, soit 4,97% pour les dépenses ordinaires et 161 791,089 millions FCFA, soit 95,03% pour les dépenses en capital, telle est la cagnotte réservée à ce ministère qui décline depuis 2016, les grandes ambitions inscrites dans le Programme d’actions du gouvernement 2016-2021. Comparativement à celui de 2021 qui s’établit à 101 302,535 millions FCFA, le budget 2022 connaît une hausse de 68,06%, un record dans la nomenclature budgétaire de ce département ministériel. Pour un accroissement aussi énorme, les défis ne sont pas moins grands. Il se justifie notamment par la poursuite des réformes mises en œuvre  dans le cadre de la réalisation de l’axe 7 du Pag intitulé : « Développement équilibré et durable de l’espace national ». Par ailleurs, une panoplie de projets structurants sont inscrits dans les prévisions budgétaires de l’année de référence. Il s’agit notamment des projets phares du Programme d’actions du Gouvernement relevant du secteur ‘’cadre de vie’’. Dans cette rubrique, on peut citer l’ « Asphaltage » dont la deuxième phase est annoncée par le Chef de l’Etat, l’assainissement pluvial de Cotonou et des villes secondaires ,  la construction des équipements marchands, la gestion intégrée des déchets, boues de vidange et eaux usées dans les grandes villes du Bénin, le Programme de protection du Littoral contre l’érosion côtière, la construction des bâtiments administratifs (Cité administrative d’Abomey-Calavi, cité ministérielle de Cotonou, 11 cités administratives départementales, sièges des institutions …), le programme des 20.000 logements, le Programme national de conservation de la biodiversité et de gestion durable des forêts, aires protégées et terres.

L’atteinte des Odd en ligne de mire

Dans la déclinaison de son programme d’actions, le gouvernement met un point d’honneur sur le respect de ses engagements internationaux. Toutes les actions entreprises dans le domaine du cadre de vie est en parfaite adéquation avec les orientations de la 2ème génération du Pag 2021-2026 et des Odd n° 11 à 15 notamment. Dans sa présentation face aux députés de la commission budgétaire, le ministre José Tonato a notamment indiqué  que « …. pour ce qui concerne la mise en œuvre des Odd au Bénin, notamment les Odd n°11, 12, 13, 14 et 15, les réalisations du ministère qui sont estimées à 485 244 538 375 FCFA sur la période 2016 à 2020, ont sensiblement contribué à la préservation de l’environnement et le renforcement des actions de développement urbain et de réduction des effets néfastes des changements climatiques. Ces actions permettent de recréer une dynamique de développement urbain au plan local grâce aux travaux d’investissements de base avec des répercussions positives sur les relations villes-hinterland. En plus, les interventions favorisent l’assainissement durable et la valorisation des ressources naturelles afin d’attirer des investissements privés dans les secteurs traditionnels d’exploitation des ressources naturelles renouvelables et dans les secteurs émergents des biens et services. » Le quinquennat amorcé depuis le 23 mai 2021 étant une continuité de ce qui a été entrepris ces cinq dernières années, le gouvernement entend renforcer la dynamique en cours en matière d’amélioration du cadre de vie des Béninois.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite