LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Assainissement de la berge lagunaire de Dantokpa : Une initiative saluée par les riverains

0

Les travaux d’assainissement de la phase 1 de la berge lagunaire de Dantokpa entamés depuis plusieurs semaines évoluent à grand pas. Le génie militaire travaillait à la date de ce mardi 25 février 2020 à hauteur du quartier Hindé. La berge lagunaire autrefois jonchée de déchets et d’excréments de toutes sortes est en train de changer de visage à la grande satisfaction des populations.

Déchets solides et ménagers laissent progressivement place à une vaste étendue  recouverte de terre jaune au niveau de la berge lagunaire de Dantokpa. Bulldozers, perles mécaniques et camions du génie militaire s’attèlent à rendre les lieux attrayants. Le constat est palpable à Dantokpa en passant par Gbogbanou pour Hindé. Les caniveaux autrefois bouchées et qui étaient sources de maladie pour les femmes du marché sont débouchées avec désormais les eaux de ruissèlement du marché qui coulent vers la lagune. Aussi les éléments de la police républicaine sont installés le long de la berge lagunaire pour assurer la sécurité des personnes et des biens. La plupart des riverains rencontrés ont délivré un satisfecit au Chef de l’Etat Patrice Talon grâce à qui l’assainissement de la berge lagunaire de Dantokpa est une réalité. Pour Pierre N’Djako, un riverain, c’est une révolution qui est en cours actuellement. « J’ai eu la chance de voyager et j’ai vu la berge de la Riviera et de Cocody en Côte d’Ivoire. Ce n’est pas comme cela. Ici à Hindé c’est sale, on ne peut pas supporter cela. C’est du désordre. Ce que le Président est en train de faire c’est très bien. Je lui donne carte blanche et je le félicite. Les désagréments, ont va gérer ça. On ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs » a-t-il commenté. Même son de cloche chez Clémentine Toudonou, vendeuse de la semoule de manioc communément appelée Atchiéké. « Je suis très contente de ce qui se fait actuellement comme opération de libération de la berge lagunaire. Nous n’avons aucune crainte car nous croyons en ce que fait ce gouvernement pour notre bien être. Nous ne sommes pas concernés par la libération car nous sommes derrière la borne. Je les invite à poursuivre les travaux », a-t-elle déclaré. Pour Béhanzin Jean-Yves, enseignant au Complexe Scolaire Hindé 2, les travaux d’assainissement ont contribué à détruire les nids des délinquants. « Les divorcés nous dérangeaient parce que lorsqu’ils passent, ils tapent les fenêtres et à chaque fois il faut intervenir mais actuellement, avec les travaux, ils sont partis. Ce qui fait que nous saluons l’initiative » a-t-il laissé entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite