LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

An 1 du second mandat de Talon : Le Bénin dans une diplomatie active et concrète

0

Le Bénin a engrangé et continue d’enregistrer des succès notables au plan diplomatique. Cette dynamique va se poursuivre tout au long du second mandat du président Patrice Talon. Hier, sur le plateau de l’émission « Le gouvernement en action », le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, en a donné l’assurance.

Taxé au cours du premier mandat de Patrice Talon, d’être déconnecté du reste du monde et d’évoluer dans une certaine autarcie, le Bénin s’emploie depuis quelques temps, à corriger cette image qui lui est collée. Le constat est patent depuis l’amorce du second mandat où le Chef de l’Etat a fait l’option de faire rayonner le drapeau béninois aux grands rendez-vous nationaux ou internationaux. Pour le ministre Aurélien Agbénonci, des prouesses salutaires sont à noter au plan diplomatique et cela annonce une nouvelle ère pour cette diplomatie qui se veut active et efficace. Au nombre des succès enregistrés, figure le retour des trésors royaux, un évènement culturel et historique perçu comme le plus grand succès diplomatique du Bénin à l’ère Talon. Pour le patron de la diplomatie béninoise, la détermination du Bénin   a rendu possible cette restitution subséquemment à la requête formulée par le Chef de l’Etat le 26 août 2016, laquelle est, selon le ministre des Affaires étrangères « historiquement fondée et éthiquement juste ». La récente désignation du président Talon pour assurer la présidence de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa, à l’unanimité des Chefs d’Etat de l’institution est un succès diplomatique enregistré au cours de l’an 1 du second mandat. Pour Aurelien Agbénonci, cette désignation est « une reconnaissance de la qualité du leadership de notre président, une reconnaissance de la qualité de la gestion des affaires publiques dans notre pays ».  L’autre succès diplomatique mis en exergue au cours de l’émission pour la période de référence est l’élection du Bénin au Conseil des droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (Onu). Le score respectable obtenu par le Bénin  est une reconnaissance de l’aura du pays à l’international, ce qui  traduit le caractère offensif et fignolé de la diplomatie impulsée sous le leadership du Chef de l’Etat, aux dires du ministre des Affaires étrangères et de la coopération. La seule tâche noire relevée dans le bilan diplomatique depuis l’amorce du second quinquennat du président  Patrice Talon est l’échec de la candidate béninoise Christine Ouinsavi au poste de secrétariat général du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames).  Tout en déplorant les conditions dans lesquelles cette élection s’est déroulée, Aurélien Agbénonci dit n’être nullement ébranlé par cet échec. « Ce n’est pas une situation dramatique pour le pays. Cette fois-ci nous n’avons pas gagné mais nous avons pour», a confié le patron de la diplomatie béninoise.

Des ambitions pour le second quinquennat

Selon les explications du ministre Aurélien Agbénonci, le gouvernement du Bénin s’est donné des ambitions et des objectifs à atteindre pour le compte du second mandat. Ces ambitions à l’en croire, répondent aux objectifs et aux impératifs du temps. C’est selon lui, la philosophie ou la dynamique dans laquelle le gouvernement inscrit désormais sa vision diplomatique pour le quinquennat 2021-2026. « Ce que nous attendons comme actions, c’est que nous allons continuer le rayonnement de notre pays sur le plan culturel mais aussi aller chercher des opportunités économiques pour pouvoir passer à l’échelle pour un certain nombre de choses que nous faisons. Nous allons faire en sorte de nous approprier les opportunités qui s’offrent ailleurs », a martelé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération. L’autre ambition de la diplomatie c’est d’approcher de nouveaux partenaires pour mobiliser des ressources. Etablir la fluidité avec des partenaires de proximité en l’occurrence le Nigéria reste également une piste diplomatique que le gouvernement veut explorer pour faciliter les transactions entre les deux pays.

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum