LE MATINAL
Actualités

Alain Orounla sur les menaces de trouble à l’ordre public en période électorale : « Le gouvernement prendra toutes ses responsabilités »

Le gouvernement ne restera pas les bras croisés face aux appels à la violence en cette veille de la Présidentielle du 11 avril. Toutes les dispositions utiles sont prises pour prévenir et décourager tout acte de nature à compromettre la paix en période électorale. L’assurance a été donnée par le ministre de la Communication et de la poste, Alain Orounla, ce mercredi 24 février 2021 lors de ses réponses aux questions d’actualité après le Conseil des ministres. « Je voudrais rassurer l’opinion de ce que le gouvernement prend et prendra toutes les mesures nécessaires et utiles afin de prévenir et de décourager tout acte de violence ou d’appel à l’incivisme », a confié le porte-parole du gouvernement. Il en a profité pour appeler à l’attention des auteurs de tels agissements qu’ils « répondront inévitablement de leurs actes devant les juridictions compétentes car le Code du numérique en vigueur au Bénin interdit l’utilisation des réseaux sociaux à des fins criminels ». C’est d’ailleurs dans ce cadre que le Procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a entrepris d’écouter certains personnes dont l’activité suspecte et les agissements répréhensibles commandent qu’elles s’expliquent devant la justice. « En tout état de cause, je puis vous assurer que le gouvernement prendra toutes ses responsabilités pour rassurer nos compatriotes pour assurer un processus électoral apaisé et surtout pour sanctionner avec fermeté, tout auteur de trouble ou de violence à l’occasion de l’élection à venir », a-t-il prévenu. Profitant de l’occasion, Alain Orounla a exhorté les acteurs politiques et tous les Béninois à la promotion d’un comportement républicain et pacifique.

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

LIRE ASSI :  Gouvernance économique : Le Bénin, 2ème en Afrique

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Eratum: Les maires de Sèmè-Podji et d’Allada ne sont pas encore élus

LA REDACTION

Cotonou : le commissaire du 1er arrondissement relevé de ses fonctions

LA REDACTION

Bénin/Covid-19 : Le département du Littoral enregistre plus de personnes infectées

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils