LE MATINAL
Généralités

Affaire Norbert Zongo : L’extradition de François Compaoré autorisée par la France

Le gouvernement français a autorisé l’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso, où  il est mis en cause dans l’enquête sur l’assassinat en 1998 du journaliste Norbert Zongo. Le ministère de la Justice burkinabè a publié une copie du décret ministériel, signé par Anne Guédamour, une collaboratrice de la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

François Compaoré et ses avocats disposent de deux mois pour attaquer ledit décret. En cas d’échec, les avocats de François Compaoré n’excluent pas de saisir la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg. Des démarches qui pourrraient prendre près d’un an.

En juin 2019, la Cour de Cassation avait rejeté le pourvoi de François Compaoré contre son extradition vers Ouagadougou, où le dossier Zongo, classé en 2003 après un « non-lieu » en faveur du seul inculpé, a été rouvert à la faveur de la chute de son frère, Blaise Compaoré.

Norbert Zongo assassiné à l’âge de 49 ans, avait été tué avec trois de ses compagnons. Les quatre dépouilles avaient été retrouvées calcinées dans le sud du Burkina Faso. Le journaliste d’investigation enquêtait sur le meurtre du chauffeur de François Compaoré.

LIRE ASSI :  Coton: Le  Brésil renforce l’Aic  

 

 

 

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Covid-19 : Le Bénin passe de 242 cas à 284 en 24 heures

LA REDACTION

Actualité nationale : Les grands faits politiques de l’année 2020

LA REDACTION

Criet : 29 cadres de l’administration bientôt devant la juridiction

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils