LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Abdoulaye Gounou, député Br : « Nous sommes très fiers d’accueillir l’Udbn »

0

« L’expression adhésion est utilisée pour des personnes physiques, qui veulent adhérer à un parti. Quand il s’agit de deux entités juridiques telles que deux partis ; on ne parle pas d’adhésion. Donc, nous nous mettons ensemble pour former un, en la personne juridique du Br. Donc, cela étant, moi je suis totalement ravi et satisfait. C’est pour moi un motif de fierté, une fierté que j’éprouve d’avoir voté cette loi qui a aujourd’hui changé le visage de notre paysage politique. De 300 partis politiques, nous sommes à moins de 20 partis politiques. C’est encore une fois la preuve que la réforme est pertinente. Nos camarades de l’Udbn ont compris qu’il faut se mettre ensemble pour être plus fort. Et je pense que cette intégration partisane de plusieurs partis va continuer.

Que ceux qui se rendent compte qu’ils ne peuvent pas chausser ce qu’on a mis en place comme pointure de chaussure, se rabattent sur les autres, pour que nous ayons une démocratie et un système partisan fiable. Pour que nous animions de façon plus crédible la vie politique. Et je lance un appel aux autres qui en leur âme et conscience, sentent qu’ils ne peuvent pas chausser le numéro que nous avons établi sur les pieds. En toute humilité, ils n’ont qu’à revenir, ils n’ont qu’à faire marche arrière et rejoindre les formations politiques existantes, rejoindre les autres forces politiques qui existent pour former de grands ensembles. C’est de cela le Bénin a besoin. L’émiettement politique est terminé. La formation des alliances de circonstance, c’est fini, les calculs politiques étriqués, c’est aussi fini.

L’Udbn disparait dès lors que l’acte est signé. L’Udbn n’existe plus en tant qu’entité juridique. Donc, les militants deviennent des militants du Bloc républicain. Il n’y a pas de parti politique au sein d’un autre parti politique. Donc, l’Udbn cesse d’exister juridiquement, les militants de l’Udbn, les responsables de l’Udbn deviennent donc des militants du Bloc républicain. C’est un plus. Un parti politique, même si c’est un seul militant que vous recevez, c’est un plus, encore que l’Udbn, c’est un parti politique avec du monde derrière.

Aujourd’hui, on ne parlera pas de l’Udbn. Vous savez le Bloc républicain, c’est plus de 150 partis politiques qui se sont mis ensemble, c’est un mouvement politique qu’ils ont mis ensemble et ont fusionné. Cela fait que le Bloc républicain aujourd’hui a absorbé tout cela : ces partis politiques et ces mouvements dont le mien n’ont plus une existence juridique. Donc, il en sera ainsi pour l’Udbn qui, en toute souveraineté, a décidé de faire ce que moi j’appelle une mise en commun des ressources, des potentialités afin d’avoir une plus grande formation politique dans notre pays.

Nous, on n’a pas un congrès avec l’Udbn, c’est eux qui font leur congrès. Donc, ils vont faire le congrès pour acter la fusion à leur niveau. Chez nous, le bureau politique et le bureau exécutif national ont déjà acté. Donc, je pense que le mariage est déjà scellé avec l’Udbn. »

Propos recueillis par Angèle Toboula

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite