LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Abandon des chantiers dans le Zou : Les entrepreneurs indélicats dans le collimateur du préfet

0 0

Dans le cadre du suivi des projets du gouvernement, le préfet du département du Zou, Firmin Aimée Kouton, accompagné du Directeur départemental des enseignements secondaire technique et de la formation professionnelle (Ddestfp), Dieudonné Gambiala et d’autres cadres de l’administration préfectorale, se sont rendus, le mardi 14 août 2021, sur les chantiers de construction de salles de classes dans les Collèges d’enseignement général (Ceg) de Houngomè, Agonlin-Houégbo et Covè. L’objectif de cette visite inopinée qui fait suite à l’alerte donnée par les citoyens,  est de constater le niveau d’évolution des différents chantiers et de s’enquérir des difficultés qui freinent les travaux auprès des responsables des entreprises. Sur le terrain, le constat est ahurissant et crève l’œil. Les chantiers sont abandonnés. En lieu et place des ouvriers, les oiseaux qui font leur parade. Aucun représentant des entreprises adjudicataires pour renseigner la délégation conduite par le préfet. Pour situer l’autorité, le Ddestfp du Zou, Dieudonné Gambiala a profité pour faire à l’autorité préfectorale le point des différentes démarches de relance menées par son administration envers ces entreprises. Mais peine perdue. Rien n’a pu bouger. « Ces abandons de chantiers sont contraires à la gouvernance actuelle de notre pays », a laissé entendre Firmin Aimée Kouton. Il a promis de rendre compte au ministre afin que quitus lui soit donné pour interpeller ces entrepreneurs indélicats qui se croient encore dans l’ancien système. Selon le planning d’exécution, les travaux devraient être livrés depuis des mois aux fins de permettre aux bénéficiaires d’en disposer surtout en ce temps de Covid-19 où le respect des gestes barrières est devenu une obligation. Par ailleurs, il a salué la vigilance des populations qui ont vu le danger venir en sonnant l’alerte. Signalons que ces chantiers s’exécutent dans le cadre du projet “Soutien à l’enseignement secondaire” (Sens).

Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite