LE MATINAL
Actualités Politique

4ème journée de la campagne présidentielle : Les duos à la conquête des électeurs du centre et du sud

La campagne présidentielle égrène petitement ses jours. A dix jours du clap de fin, les duos candidats occupent le terrain dans la ferveur pour s’offrir la victoire au soir du 11 avril prochain. Ils étaient dans le centre et le sud pour le compte de la 4ème journée.

Quatre jours après le coup d’envoi du président de la Commission électorale nationale autonome (Céna), Emmanuel Tiando, la campagne électorale pour la Présidentielle du 11 avril bat son plein. L’ambiance est festive sur le terrain comme l’a souhaité le président sortant et candidat à sa propre succession Patrice Talon. La fête électorale bat son plein et la température monte au fur et à mesure que l’on s’approche de la date du 9 avril prévue pour la fin de la campagne. Différentes stratégies sont peaufinées et mises en œuvre aussi bien à Cotonou qu’à l’intérieur du pays. Les cortèges à l’effigie des candidats défilent sur les axes routiers. Des promesses sont également faites aux populations. Contrairement aux autres élections où prédominait la marmaille encombrante et étouffante des messages, la campagne pour le compte de cette Présidentielle est clairsemée. Les candidats disposent suffisamment d’espaces pour s’exprimer.        Les trois duos présidentiels en compétition déploient de l’énergie pour séduire l’électorat. Après avoir écumé Cotonou et le nord Bénin notamment Djougou, Natitingou, Parakou, Kandi à travers meetings et caravanes, le duo Talon-Talata a pris d’assaut les Collines hier. Patrice Talon et sa colistière étaient successivement à Savalou et à Dassa-Zoumé. Les populations ont témoigné des résultats des réformes et pris l’engagement d’œuvrer pour que la dynamique se poursuive jusqu’en 2026. Le duo de la Fcbe, pour sa part, ne manque pas aussi d’initiatives. Après avoir mobilisé les électeurs du nord, Alassane Soumanou et Paul Hounkpè sont descendus à Cotonou où ils ont animé un meeting au Hall des arts dimanche 28 mars. Dans la journée du 29 mars, le duo Fcbe ont occupé le terrain de façon séparée. Pendant que Paul Hounkpè était à Houéyogbé, Alassane Soumanou quant à lui est resté à Cotonou pour la campagne de proximité à domicile. Le duo Agossa-Kohoué se donne également aux opérations de charme des électeurs. Après avoir sillonné les grandes villes, la Dynamique Restaurer la confiance (Rlc) a mis le cap hier sur Bassila. S’agissant des partis politiques, mouvements et personnalités qui soutiennent les duos, ils apportent leur précieuse contribution pour haranguer les électeurs. Les coordinations départementales, communales ont animé sans discontinue le premier week-end du show électoral. Les artistes sont également mis à contribution pour la démonstration de force. En la matière, c’est le parti Union démocratique pour un Bénin nouveau qui s’illustre. A Godomey dans la Commune d’Abomey-Calavi, plusieurs artistes étaient en prestation le week-end écoulé pour la victoire du duo Talon-Talata. Du nord au sud en passant par le centre du pays, le terrain est quadrillé par les états-majors

Serge Adanlao

Campagne médiatique pour la prochaine présidentielle

Les télévisions sélectionnées par la Haac

Afin d’assurer une campagne médiatique équilibrée aux duos en lice pour la présidentielle du 11 avril 2021, la Haac a sélectionné les télévisions devant  diffuser les messages des candidats. Lire la décision.

PRESIDENTIELLE AVRIL 2021

PROJET DE SOCIETE DU DUO KOHOUE-AGOSSA : FOCUS SUR LE VOLET EDUCATION NATIONALE

Nous levons aujourd’hui un coin de voile sur les axes consacrés à l’éducation nationale du projet de société du Duo des candidats Corentin Kohoué et Iréné Agossa.

L’Education nationale : Pour préparer la relève

Pour une Nation aussi ambitieuse que la nôtre, la pertinence et l’efficacité des grandes orientations et des décisions relatives au secteur de l’éducation constituent un point déterminant.

I- Pour l’Enseignements Maternel et Primaire :

Le Duo Kohoué-Agossa propose de :

• Rendre obligatoire et gratuit le cycle primaire

•Doter les écoles en cantines scolaires et renforcer celles qui existent;

• Recruter du personnel enseignant qualifié et en quantité suffisante ;

• Former le personnel pour améliorer la qualité de l’enseignement

• Introduire l’Anglais et une langue nationale – suivant la région – dans les programmes d’enseignements préscolaire et primaire ;

• Réintroduire les cours de morale et d’éducation civique ;

• Réintroduire la formation à la coopérative scolaire et aux métiers.

II- Pour l’Enseignement Secondaire et Formation technique :

Le Duo Kohoué-Agossa propose de :

• Recruter du personnel enseignant qualifié et en quantité suffisante pour améliorer les ratios élèves/enseignants ;

• Renforcer et mieux organiser la formation du personnel enseignant pour améliorer la qualité de l’enseignement ;

• Orienter les formations vers les secteurs porteurs de l’économie pour une meilleure adéquation entre formations et besoins du marché de l’emploi ;

• Réaliser des infrastructures notamment des modules de salles de classes, blocs administratifs, des laboratoires et bibliothèques très bien équipés ;

• Introduire le numérique dans l’offre éducative.

III- Pour l’Enseignement Supérieur et la Recherche scientifique :

Le Duo Kohoué-Agossa propose de :

• Créer de nouveaux statuts des universités publiques avec une forte implication des chefs d’entreprises dans les Conseils d’Administration ;

• Recruter des Recteurs, des Doyens des facultés, des Directeurs des Grandes Ecoles et Instituts par les Conseils d’Administration sur les bases de compétences scientifiques, managériales et Carnets d’adresse dans les secteurs de la production et des finances ;

LIRE ASSI :  Intervention du chef de l’Etat à Abomey sur la dilapidation des deniers publics : Alain Orounla justifie les propos de Talon

• Adapter les offres de formations dans les universités à la demande sur marché de l’emploi ;

• Faciliter l’accès des étudiants aux outils numériques ;

• Revoir le mécanisme d’attribution des bourses et secours universitaires ;

• Revoir la carte universitaire ;

• Augmenter la part budgétaire de la recherche scientifique.

C’est en nous faisant confiance entre nous Béninois que nous redresserons ce pays ! Votons le Duo Kohoué- Agossa ! !

Béninoises et béninois,

Vendredi 26 mars 2021, a démarré la campagne électorale dans le cadre du scrutin du 11 avril 2021. C’est un enjeu de taille qui nous interpelle tous. C’est le moment d’évaluer les cinq années écoulées et d’opter pour un choix judicieux et surtout avantageux pour le peuple béninois.

La Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), le plus grand parti de l’opposition au Bénin s’engage avec le duo Alassane SOUMANOU au poste de Président de la République et Paul HOUNKPÈ au poste de Vice-Président de la République pour assurer une alternance de qualité au sommet de l’État. Parti d’obédience sociale-démocratie, la FCBE ambitionne un Bénin prospère où il fera bon vivre pour chacun et pour tous. C’est pourquoi ses candidats inscrivent l’homme au centre de toute gouvernance.

Chers compatriotes, vous connaissez tous les maux dont souffre notre cher et beau pays le Bénin. Il n’est point besoin de remuer le couteau dans la plaie. Le moment est venu de faire le choix de la réconciliation nationale en optant pour Alassane SOUMANOU et Paul HOUNKPÈ, le duo du Consensus.

Mesdames et Messieurs, loin de toutes démagogies électoralistes, le duo Alassane SOUMANOU et Paul HOUNKPÈ entend redonner la joie de vivre aux Béninois à travers la reconquête de leur quotidien, une justice plus juste et équitable pour tous, des soins de santé de qualité et à coups réduits pour tous, le retour des exilés politiques, la mise en place d’institutions fortes et la fin du culte de la personnalité, etc….

Béninoises, Béninois, il y a en lice pour le scrutin du 11 avril, trois duos dont le meilleur reste et demeure celui formé par les anciens ministres Alassane SOUMANOU et Paul HOUNKPÈ. Faites donc le choix utile. Votez FCBE pour la réconciliation nationale.

DANS 2 ANS, L’ELECTRICITE DISPONIBLE PARTOUT AU BENIN

Point n’est besoin de rappeler qu’en 2016, quand le Président Patrice TALON accédait au pouvoir, l’énergie électrique était d’une rareté chronique et déconcertante. Il était donc d’une urgence extrême de trouver une solution d’abord à court terme puis durable ensuite.

En 5 ans, l’œuvre accomplie dans ce secteur relève d’un miracle et reste séduisante. Le Bénin a fait des pas de géant passant pratiquement de 0% de production propre à près de 60% de satisfaction des besoins grâce à la production interne. Celle-ci est portée notamment par la construction en deux ans de la centrale thermique de Maria Gléta pour 127MW et la réhabilitation de 3 petites centrales pour 30 MW. Au soutien de cette dynamique nouvelle, la gestion de la SBEE a été améliorée pour de meilleurs services aux consommateurs.

L’engagement pour le quinquennat à venir est sans équivoque. Rendre l’énergie disponible partout avant la fin de ce mandat et l’éclairage public effectif dans la quasi-totalité des centres-villes de nos communes. Les nouveaux chantiers consistent principalement en la construction d’une nouvelle centrale de 143 MW à Maria Gléta, l’achèvement de la construction de centrales solaires pour 95 MW, l’amélioration du réseau de distribution d’énergie.

Ce nouveau pari, nous voulons le prendre avec vous, chers compatriotes. Vous qui êtes témoins du fait que nos doléances considérées hier comme des vœux pieux sont de mieux en mieux réalisées.

Oui pour l’autonomie énergétique.

Votez pour le duo TALON-TALATA et vous aurez ainsi contribué à rendre l’électricité disponible partout au Bénin d’ici à 2026.

Secteur de l’économie

Les propositions duo Djimba-Hounkpè

Candidat du parti Force cauri pour un Bénin émergent à la présidentielle du 11 avril 2021, le duo Djimba-Hounkpè ambitionne de dynamiser l’économie béninoise une fois élu. Il entend organiser une conférence nationale économique pour une répartition équitable des ressources disponibles et la régionalisation du développement économique, social et culturel fondé sur les potentialités de chaque département ou région. De même, les porte-étendards des Fcbe veulent diversifier l’économie par la promotion de nouvelles filières porteuses pour les exportations ; dynamiser le secteur privé par l’amélioration du climat des affaires ; promouvoir l’intégration et l’économie régionales ; libérer l’économie dans tous ses domaines ; réorganiser l’importation et l’exportation. Enfin, ils entendent promouvoir l’industrie de transformation des matières premières et améliorer l’assiette fiscale. Selon eux, le Bénin, malgré les conditions climatiques favorables à la diversification de son économie, continue d’importer massivement certains produits notamment, le riz d’Asie, des produits maraichers de contre saison des pays voisins tels que le Nigéria, le Burkina Faso et le Togo, des produits congelés, des œufs de table et du lait pour couvrir les besoins alimentaires de sa population. En plus, depuis août 2019, la décision du Nigéria, son principal partenaire économique, de fermer unilatéralement ses frontières terrestres avec ses voisins a porté un coup dur à l’activité économique du Bénin avec une récession économique sans pareille. C’est donc fort de tous ces constats qu’Alassane Soumanou Djimba et son colistier Paul Hounkpè préconisent ce modèle économique.

LIRE ASSI :  LUTTE ET PRÉVENTION DE LA CORRUPTION AU BÉNIN : LE PROJET DE LOI SUR LE HAUT-COMMISSARIAT TRANSMIS AU PARLEMENT

Joël Samson Bossou

Le duo Kohoue-Agossa  sur la gestion du pouvoir d’état

« Notre mandat sera un mandat de transition »

Le duo Corentin Kohoué et Iréné Agossa, en lice pour l’élection présidentielle du 11 avril prochain, a, au détour d’un meeting organisé ce dimanche à la maison des jeunes de Natitingou, appelé les populations à voter massivement pour eux,  pour une restauration de la confiance au Bénin. Accueillie en trompe à l’entrée de la ville, par les taxis moto et un géant car podium, la forte délégation du duo Kohoué-Agossa, a d’abord sillonné les grandes artères de la cité des Nantos, avant d’atterrir à la maison des jeunes de la localité, où attendait déjà une impressionnante foule.  « Nous sommes candidats pour libérer le pays à travers ce que nous appelons ‘’Restaurer la Confiance’’, nous sommes candidats contre le régime et la gouvernance de Talon, parce que si le chômage et le sous-emploi ont atteint ce niveau cela veut dire que les réformes n’ont pas été bien pensées », a caricaturé le vice-président Iréné Agossa, à l’entame de son propos. Face à cette population majoritairement jeune, il a ensuite redressé les défis à relever, une fois son duo au pouvoir.  « Nous avons un programme qui va permettre de créer l’emploi, réformer le secteur de l’hydrocarbure, réduire les taxes, mettre en place un fond de garantie à hauteur de 15 milliards avec zéro intérêt, l’éducation, l’économie, l’agriculture et autres seront impactés, les prisonniers politiques seront libérés, notre mandat sera un mandat de transition », a, entre autres énuméré, le vice-président. Iréné Agossa, a indiqué, qu’il ne s’agit pas d’un jeu d’enfant, mais d’une responsabilité. « Le 11 avril sortez massivement pour porter le Duo en triomphe », a exhorté Iréné Agossa. En abondant dans la même veine que son vice-président, Corentin Kohoué, s’est d’indigner de constater que depuis 20 ans plusieurs problèmes liés à l’énergie, à l’eau et aux routes demeurent encore, notamment dans le nord Bénin. Il a aussi martelé l’urgence de restaurer la confiance entre les Béninois et ensuite avec leurs institutions. Le président Kohoué s’est aussi fait le devoir de montrer à la population la position du duo sur le spécimen.  Par ailleurs, les représentants des jeunes, des femmes et des taxis motos, se sont aussi succédé au pupitre pour certifier au duo de l’étonnement, leur soutien pour une victoire certaine le 11 avril prochain.    Il faut préciser qu’avant l’étape de Natitingou, le duo est allé solliciter le vote des populations de Kérou, Pehunco et Kouandé.

Kohoué-Agossa charme Bassila

Les candidats de la Dynamique Restaurer la confiance (Rlc) ont poursuivi lundi 29 mars 2021 leur tournée dans le cadre de la campagne pour la Présidentielle du 11 avril. La Commune de Bassila a été emballée par le programme de gouvernance exposé par le duo Kohoué-Agossa. Dans la matinée, le président Corentin Kohoué et son colistier Irené Agossa ont rencontré le roi de Bassila pour les civilités avant d’organiser un meeting à la maison des jeunes. A cette occasion, le duo a réussi à obtenir l’adhésion de la population locale à la Dynamique Rlc après lui avoir présenté ses ambitions pour le Bénin durant les cinq prochaines années. Selon les candidats, la Dynamique Rlc consacre une  palme d’or pour la jeunesse. Le duo prévoit un Fonds de garantie à 0% de taux d’intérêt dans les banques afin de financer les activités économiques. « Notre programme est axé sur ce développement qui va créer l’emploi à travers la croissance que nous allons amener, cette confiance que nous allons instaurer dans notre pays, cette liberté que vous aurez. Nous allons créer l’emploi en apportant quelque chose de plus positif au Budget national. Nous allons réformer le secteur hydrocarbure qui va nous rapporter au moins 700 milliards de FCfa pour permettre à ce que nous puissions réduire les taxes et que la pression fiscale baisse. Nous allons apporter immédiatement quand on sera au pouvoir, le Fonds d’appui aux pauvres pour permettre une consommation à la base et que vous ayez la possibilité de relancer ce pays dans le cadre des services et des transports », a dévoilé le Vice-président Irené Agossa. Durant cette journée du mardi 30 mars, Corentin Kohoué se rendra dans le Mono et son Vice-président à Covè.  

Serge Adanlao

« L’heure est venue pour le changement qualitatif », Paul Hounhpè  à la Maison des jeunes de Houéyogbé

En meeting ce lundi 29 mars à Houéyogbé face aux jeunes, le candidat à la vice-présidence à l’élection présidentielle du 11 avril au Bénin, Paul Hounkpè, lance un appel aux béninois. Pour lui,   « l’heure est venue pour le changement qualitatif ».  Selon lui, le peuple béninois doit prendre ses responsabilités en votant ‘‘le duo du consensus Djemba-Hounkpè’’ au soir du 11 avril prochain. Plusieurs centaines de jeunes ont accueilli avec enthousiasme le secrétaire national du seul parti de l’opposition ayant des élus communaux. Le mot d’ordre est clair un vote sans appel en faveur du duo du « Consensus » au soir du 11 avril prochain. « Peuple Béninois, il est l’heure de construire  nous-même notre pays au lieu de nous laisser berner par d’autres. Ils vous ont promis beaucoup de choses. Mais nous n’avons rien vu », a-t-il  déclaré. En effet, Le duo des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), Alassane Soumanou-Paul Hounkpè croit en ses chances de remporter la présidentielle d’avril prochain par un KO retentissant face au président sortant, Patrice Talon. Ils l’ont fait savoir à l’occasion du lancement de la campagne électorale. Sûrs de l’adhésion des militantes et militants FCBE, et des Béninois de façon générale à leur projet de société, Alassane Soumanou alias Djemba et Paul Hounkpè  se disent etre plus que surs pour la victoire.  « Nous croyons en la victoire », a confié le candidat au poste de président de la République des FCBE, Alassane Soumanou qui croit déjà en une alternance au soir du 11 avril prochain.

LIRE ASSI :  Conseil des ministres : Eusèbe Agbangla, nouvel Ambassadeur du Bénin en France

Wilfrid Noubadan

Transporteurs, imans et rois de Djougou pour Talon-Talata

A la tête d’une délégation ce lundi 29 mars 2021, le coordonnateur national de la campagne du duo Talon-Talata, Abdoulaye Bio Tchané, a rencontré transporteurs, conducteurs, imans et rois de Djougou. Abdoulaye Bio Tchané galvanise les populations de Djougou pour la victoire de Patrice Talon et de sa colistière. Le ministre d’État a échangé tôt ce lundi matin avec les transporteurs et conducteurs de Djougou. La délégation de Bio Tchané a aussi rencontré les Imans et Alfas sous la direction de l’Imam central de la commune. Le coordonnateur national de la campagne du duo Talon-Talata a sollicité les suffrages de la communauté musulmane de Djougou pour le scrutin du 11 avril prochain. Pour l’Iman central, la communauté musulmane est prête pour un KO au premier tour du scrutin. La délégation a ensuite mis le cap sur la cour royale de Kpétoni Koda 6 pour le même exercice. Les transporteurs, les conducteurs, les Imams et les rois ont aussi opté pour le duo Talon-Talata. La délégation conduite par Abdoulaye Bio Tchané est composée entre autres du député Bida, du maire Malick Gomina et de la ministre du commerce Alimatou Shadiya Asouman. Quant au candidat Patrice talon, lui-même, c’est avec ferveur qu’il a été accueilli ce lundi 29  mars 2021, au stade de Savalou où il est venu échanger avec les siens dans le cadre de l’élection présidentielle du 11 avril 2021. Cap a été ensuite mis sur Dassa-Zoumè, chef-lieu du département des Collines,  deuxième ville à recevoir le candidat Patrice TALON ce lundi 29 mars 2021  dans le cadre de l’élection présidentielle du 11 avril 2021. C’est le stade de la ville qui a abrité la séance d’échanges avec les populations sorties massivement à la rencontre de leur champion.

W. N

Reçu sur Crystal news

L’élection est pliée selon Bertin Koovi

Pour Bertin Koovi, il n’y a guère de doute. L’élection présidentielle du 11 Avril 2021 est déjà pliée. Recu sur l’émission  « Grand Angle » de  radio Crystal News le weekend écoulé,  il prédit la victoire du duo Talon-Talata dès le premier tour du scrutin présidentiel avec un score sans appel de 98% des suffrages.  « Je bats campagne pour Patrice Talon pour qu’il gagne à 98%, par K.O. Quand je faisais l’opposition, c’était une question de conviction, un choix personnel. Je ne fais rien (pour Talon) parce que j’attends quelque chose en retour», a-t-il déclaré. Pour « l’opposition a perdu toute légitimité de protester le 6 Avril prochain à partir du moment où il y a eu des candidatures au scrutin du 11 Avril 2021. Selon lui,  le fait que plusieurs poids lourds de l’opposition aient déposé les  dossiers de candidature à cette élection présidentielle,  implique qu’ils reconnaissent toutes les lois qu’ils contestaient. En faisant acte de candidature, ils violent également les décisions de la Cour africaine qui a demandé l’arrêt du processus électoral. Il   dénie  par ailleurs le droit  à l’opposition  de contester la prorogation du mandat de Patrice Talon. « S’il y a marche, j’invite les candidats recalés à marcher eux-mêmes. Vous Béninois qui n’êtes candidats à rien, restez chez vous », a ajouté Bertin Koovi. L’ex-opposant au président  Talon reconnait aussi, après le Colonel Pascal Tawès avoir été mal informé sur les conditions de vie réelles des populations du pays quand il était en exil.  Ce qui intéresse  le Béninois, c’est de s’occuper de sa famille, construire une maison, bien manger et « avoir sa petite copine qui constitue l’opposition pour sa femme qui est à la maison ». « Le peuple béninois ne défend rien et ne mène aucun combat… Les béninois m’ont toujours faire croire, quand j’étais à l’étranger, m’ont toujours laissé croire qu’ils mouraient faim. Quand le 31 Octobre dernier je n’ai vu personne sortir, je me suis dit que ce peuple n’a pas faim comme je croyais…»

Inscrivez-vous à notre liste

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour obtenir des trucs et des mises à jour intéressantes dans votre boîte e-mail.

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.

Laisser un commentaire sur facebook

Related posts

Présidentielle pacifique : La Céna reçoit un livre blanc de la paix pour les candidats

LA REDACTION

Gouvernance sous Patrice Talon : « Tout est en ordre maintenant », selon le maire Angelo Ahouandjinou

LA REDACTION

Présidentielle du 11 avril 2021: Le parti Fcbe montre la voie à l’opposition

LA REDACTION

Leave a Comment

Comment puis-je vous aider
Bienvenue sur le site du Groupe de Presse le Matinal
Aller à la barre d’outils