LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

2ème prix des trophées de l’indépendance : Quatorze bâtisseurs de la Nation célébrés

0

L’association les Jeunes leaders du monde Bénin (Jlmb) a récompensé, le dimanche 31 juillet 2022, à Bohicon, les Béninoises et les Béninois les plus remarquables de l’année. Au nombre de quatorze au total, ils ont été reçus dans plusieurs catégories des trophées de l’indépendance.

« Notre pays est en perte de repère, de modèle socio-économique et professionnel. La course effrénée à la recherche  du gain facile prend le dessus », constate Wilfried Zodéougan, président de l’association des Jeunes leaders du monde Bénin (Jlmb). « Quand on voit celui qui gagne sa vie,  à la sueur de son front, s’offrir un luxe, on l’assimile à un cybercriminel parce que la culture du travail a déserté le forum », se désole-t-il. Face à cette perte des valeurs éthiques , de probité, d’honnêteté et du respect du bien public qui caractérisaient notre pays, Jeunes leaders du monde n’a pas voulu être passif. «Il faudrait constituer pour la jeune génération des modèles de développement, des modèles de réussite par l’effort, d’abnégation et du travail bien fait», a noté  Wilfried Zodéougan. L’instauration en 2015 des trophées Djembé de l’excellence s’inscrit dans cette dynamique. Dix éditions après, les résultats de l’évaluation sont éloquents, mais il fallait innover en intégrant le volet identitaire. «Nous nous identifions plus par notre indépendance qui devait être notre fête nationale. C’est pourquoi les trophées Djembé de l’excellence deviennent  les prix de l’indépendancequi célèbrent cette année sa 2ème édition », justifie le président de Jlmb. « Il n’y a pas de secret pour réussir; c’est le fruit de l’apprentissage, du travail acharné et des leçons tirées de l’échec », disait  Colin Powell. Parti de cette affirmation, Wilfried Zodéougan fait remarquer que les lauréats méritent bien les trophées de l’indépendance parce qu’ils ont pu atteindre le sommet en puisant de leurs échecs. «C’est ce modèle d’endurance, de patience et de capitalisation que nous voulons pour la jeune génération », fait savoir le président de Jlmb. A en croire ses confidences, leur  choix ne s’est pas fait au pifomètre. Il caricature la transparence qui a guidé le choix des lauréats à travers cette citation de Yvan Castanou. «Un champion ne devient pas champion sur le terrain, mais à l’entraînement ; le terrain ne fait pas le champion, mais il le révèle au grand jour ». Autrement dit, les nominés ont été identifiés par leurs œuvres caritatives en faveur de leur communauté.

Soutenir la philosophie de Jlmb

«Le mode opératoire pour désigner les lauréats constitue en lui-même une source de confiance et de transparence qui force l’admiration », confirme le parrain de la 2ème des prix de l’indépendance. Il a, par la suite, plaidé pour que la philosophie que prône Jlmb soit encouragée. Selon lui, sans attendre un quelconque appui extérieur, Jeunes leaders du monde Bénin, conscient que la formation est un gage de prospérité pour la Nation, s’investit aux côtés des jeunes avec ses maigres moyens. Cet acte salutaire dont la philosophie est « comptons sur nos propres forces » mérite d’être soutenu, réclame le parrain en exhortant les uns et les autres à travailler davantage afin que la postérité puisse en  jouir des fruits. «Nous devons savoir que des gens se sont battus pour que nous soyons ce que nous sommes aujourd’hui. Alors, nous ne devons pas faire ce que nous voulons de notre vie. Car, nous devons nous battre comme Jeunes leaders du monde Bénin pour que ceux qui viendront après nous aient une vie meilleure plus que la nôtre », recommande le parrain. Pour que cela se réalise, Wilfried Zodéougan déclare :« nous devons être  une référence pour les jeunes actifs,entreprenant et imaginatif de nos actions. Nous devons  cultiver la paix, le professionnalisme, l’amitié franche. Celle-ci n’est pas innée, elle se cultive, se mérite par la confiance réciproque et s’entretient grâce à l’engagement, la crédibilité et le  respect du droit à la différence». Les lauréats des  prix de  2022 incarnent si bien ces vertus et constituent de ce fait un vivier de modèles dans lequel la jeunesse doit puiser pour se forger.

Catégories et critères de sélection

Au cours de la conférence de prestige qu’il a eu à animer, Wilfried Zodéougan est revenu sur  les catégories  et les différents critères qui ont milité en faveur de chaque lauréat. Pour le compte de ce deuxième prix de l’indépendance, Jlmb a reçu Amzat Maougnon Aguèmon,  Mama Sanni, Christian Gbogbo, Lucienne Batcho, Thiburce Langanfin, Bio Nazaire Bio Bata, Bienvenue Adanmenoukon, Arsène Aïdékon, Jacob Affora, Vignilé Fotohoun, l’Iuma et Kotin Lauriole Wesmer respectivement dans les catégories meilleur Chef quartier de l’année, meilleur parlementaire de la décennie, meilleur impact social de l’année,  femme amazone de cœur, meilleur impact politique, meilleur acteur de développement, meilleur jeune graphiste de l’année, meilleur impact autosuffisance alimentaire, meilleur manager de l’année, meilleur jeune leader de l’année, meilleure Université études entreprises et enfin meilleur patriotisme culturel de l’année. Autant qu’ils sont, ils ont impacté leurs communautés par des actions de charité et de développement avec leurs propres moyens ou en misant sur leurs liens d’amitié avec d’autres partenaires. La  particularité de cette édition est dans le fait qu’aucune couche de la société n’a été oubliée. Mama Sanni, porte-parole des récipiendaires, a salué l’initiative qui, pour lui, est un motif d’encouragement à mieux faire. «Au-delà de l’euphorie qu’il peut susciter en nous, ce prix, que je dédie à tous les parlementaires de la 8ème législature, nous invite à œuvrer plus pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations », souligne le député de la 23ème circonscription électorale.

Jlmb, un outil de transformation sociale

Jeunes leaders du monde Bénin (Jlmb) est un formidable  moyen de se découvrir, un formidable terrain  d’actions pour les jeunes et surtout un formidable outil pour se former et se transformer, pour grandir et construire l’avenir. Bref, pour faire du vivons le meilleur, un mot d’ordre au service des valeurs citoyennes. « Le Jlmb est unique. On apprend à agir pour les autres et avec les autres. Le projet citoyen, l’action civique c’est ce qui nous rassemble.  C’est la croyance, la foi en l’avenir et notre capacité à construire qui nous unir car, c’est ce qui nous guide », précise Wilfried Zodéougan. En marge de la cérémonie, un appel de fonds a été organisé au profit de l’école maternelle d’Ahouamè en vue de la rénover pour le confort des apprenants et de leurs enseignants.

Zéphirin Toasségnitché

(Br Zou-Collines)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

buy windows 11 pro test ediyorum