LE MATINAL
Le Matinal est l’un des premiers quotidiens privés nés quelques années après la conférence nationale. Le matinal existe depuis 1997 et est aujourd’hui tiré à plus de 5000 exemplaires, LE MATINAL est aujourd’hui le quotidien plus influent au Bénin.

Télécommunications : La Sbin, 3ème opérateur Gsm

0

Depuis quatre ans, l’écosystème télécoms du Bénin est aux mains de deux opérateurs, Mtn et Moov Africa. Ils se partagent les parts de marché après la perte de licence de l’opérateur nigérian Global Com en 2017. Pour stimuler un environnement concurrentiel propice à des offres qualitatives de services, le gouvernement a choisi d’un 3ème opérateur, la Sbin afin d’apporter de meilleurs services aux populations. Mercredi 30 juin 2021 en Conseil des ministres, la ministre du Numérique et de la digitalisation a été instruite à l’effet de prendre les dispositions pour l’octroi de la licence.

Après la mise en œuvre de réformes structurelles dans le secteur des télécommunications, le Conseil des ministres a décidé, au cours de sa séance du 24  mars 2020, que la Sbin soit autorisée, en plus de sa mission de gestion des infrastructures numériques et de vente en gros de capacités, à fournir aussi des services de communications électroniques fixes et mobiles aux particuliers ainsi qu’aux entreprises. C’est chose effective désormais. Prenant acte du rapport de l’appel à concurrence pour l’attribution d’une troisième licence d’établissement et d’exploitation et de la déclaration de conformité de l’offre de la Sbin aux exigences du règlement d’appel à concurrence, le conclave gouvernemental du mercredi 30 juin a instruit la ministre du Numérique et de la digitalisation à l’effet de prendre toutes les dispositions nécessaires à l’octroi de la licence. Pour faire face au défi qui est le sien, dans un contexte concurrentiel, l’Etat a pris la décision de recruter un partenaire stratégique bénéficiant de compétences solides et d’une expérience avérée, l’objectif étant de rendre la Sbin rapidement opérationnelle et efficace pour proposer des offres et services compétitifs à ses clients. A l’issue des démarches menées, c’est le groupe Sonatel intervenant dans la sous-région sous la marque Orange, qui a été retenu. Le groupe Sonatel est l’opérateur de référence en Afrique de l’Ouest qui offre des solutions globales de télécommunications dans les domaines du fixe, du mobile, de l’Internet, de la télévision, du mobile money et des données au service des particuliers et des entreprises. Leader dans tous ses pays de présence, le groupe Sonatel a démarré sa croissance externe au Mali en 2002, puis s’est successivement installé en Guinée et en Guinée Bissau en 2007 et tout dernièrement en Sierra Leone 2016. En tant que gestionnaire délégué, Sonatel aura pour mandat, outre la gestion de la Sbin sur une période de cinq ans pour en faire un opérateur Gsm majeur, de mettre en œuvre les infrastructures nécessaires à la fourniture rapide de services de communications électroniques mobiles. Il va donc aider la Sbin avec ses années d’expérience à bousculer le monopole des réseaux Moov et Mtn.

Transformer l’écosystème numérique, apporter de la valeur ajoutée à l’ensemble de la population

L’Etat béninois et le groupe Sonatel ont signé vendredi 21 mai 2021 à Cotonou, une convention de partenariat. Ce choix de l’opérateur multi services est motivé par ses compétences avérées dans la gestion de réseaux et services de communications électroniques fixes et mobiles. Et aussi pour sa connaissance de l’écosystème des télécoms en Afrique. Recruté au titre de partenaire stratégique, le groupe Sonatel, devra travailler sur les cinq prochaines années à faire de la Sbin « un opérateur Gsm majeur [et] mettre en œuvre les infrastructures nécessaires à la fourniture rapide de services de communications électroniques  mobiles. » La Sbin, rappelons-le, réunit les actifs de Bénin Télécom services, Bénin Télécom infrastructures et de l’ancien opérateur mobile Libercom. En son sein, « sont logées les infrastructures de la fibre optique, des câbles sous-marins, des réseaux d’accès et bientôt celles de la nouvelle société télécoms ». Le Bénin veut faire d’elle, le catalyseur de l’écosystème numérique. Les objectifs visés sont de transformer l’écosystème numérique, d’apporter de la valeur ajoutée à l’ensemble de la population et aux acteurs, et de jouer un rôle moteur permettant au Bénin de se révéler au monde. En clair : « faire de la place de Cotonou, la place où les innovations technologiques, les innovations en matière d’usage numérique participent [à la croissance et l’inclusion financière]. » Sonatel accompagnera la Sbin par un partage de compétences techniques et commerciales, un partage d’expérience dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan schéma directeur. Le groupe interviendra aussi dans le déploiement d’un réseau mobile de dernière génération, le lancement de services mobiles et de mobile money et le renforcement des activités actuelles.

Wilfrid Noubadan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite